Hot-Cat

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il aime tellement les chats qu'il les mange... Si jamais vous captez la chaîne alémanique SRF1 vous pourrez regarder ce soir à 20h05 un documentaire intitulé « L'animal et nous » dans lequel monsieur Martin Bühlmann parle de la manière dont il apprécie les chats... Bien bien cuits dans son assiette. Une émission qui provoque un certain émoi en Suisse avant même sa diffusion, ce soir.

A Lucerne, en Suisse, c’est Le Matin qui nous informe sur les habitudes gastronomiques particulières  d’un certain Martin Bühlmann, un ancien chasseur de 72 ans...

Si vous captez la chaîne alémanique SRF1 vous pourrez regarder ce soir à 20h05 un documentaire intitulé « L'animal et nous » dans lequel monsieur Martin Bühlmann  parle de la manière dont il aime les chats…bien cuits dans son assiette !

Et oui, je suis désolé pour les vrais amoureux des chats mais ce lucernois assume dans ce documentaire qui fait déjà scandale ses goûts alimentaires particuliers. Il avait déjà révélé en 2013 dans un film intitulé «Der Alles-Esser» (celui qui mange de tout), qu’il se nourrissait de blaireaux et de renards mais cette fois il passe au chat.

La viande de chat plus fine que celle du lapin ? 

Interrogé par SonntagsBlick, Martin Bühlmann explique que la viande de chat est assez fine et digeste et qu’elle a meilleur goût que le lapin. Un Buhlmann qui se dit nostalgique du temps des repas de grand-mère où tous les organes des animaux se dégustaient. Il trouve tout aussi raisonnable de manger du chat que des sushis ou des fruits de mer. C’est qu’il a grandi dans une famille nombreuse, dans laquelle il était normal de cuisiner les chats en rôti. Il ne fait donc pas de différence entre un animal d’élevage et un animal de compagnie quand il est dans son assiette. Le chat, c’est de la viande comme les autres. Il admet tout de même qu’il ne faut pas que la bête souffre lorsqu’on la tue. Enfin, de ce que j’ai compris avec mon allemand de cuisine, il fait cuire ses plats très longtemps.

Une pétition pour interdire la consommation de viande de chat

Autant vous dire que la Brigitte Bardot locale, la présidente de SOS Chats, Tomi Tomek est révulsée et très choquée qu’il ne soit toujours pas interdit de manger du chat en Suisse. Elle aurait déjà récolté plus de 85 000 signatures pour lancer une pétition. Elle espère atteindre les 100 000 et compte sur le soutien d’un politique pour faire passer une motion au Parlement.

Nathalie Kosciusko-Morizet vous qui révéliez en 2013 à santevet.com que vous avez un chat auquel toute votre famille est attachée, j’ai une question précise à vous poser dont dépend votre carrière politique . Qui avait un chat nommé Ringo de Balmalon ?

Le général de Gaulle.... qui affectionnait son chat chartreux surnommé "Gris gris" pour les intimes!

Vous êtes à nouveau en ligne