Grossir pour la science

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un hôpital suisse (CHUV) qui propose aux femmes (voir critères) de participer à une étude au cours de laquelle il leur suffira, pour gagner 3000 francs suisses, de se nourrir - beaucoup trop - de pains aux chocolats, de barres chocolatées et autres cochonneries délicieuses. Prévoir tout de même la prise de quatre à cinq kilos, que l'hôpital vous aidera à perdre si vous êtes intéressées !

L’autre info est en Suisse ce matin…

C’est le journal suisse Le Matin qui met en avant une sorte de petite annonce venant du Centre hospitalier universitaire vaudois (le CHUV), l’un des cinq hôpitaux universitaires suisses…

Que propose cet hôpital ?

Pour une étude clinique, le CHU Vaudois recherche des femmes. Alors, mesdames il faut que vous ayez entre 18 et 35 ans, que vous soyez en bonne santé et surtout, surtout, que vous acceptiez de suivre un régime assez particulier pendant six semaines…

Quel régime ?

Le service d’endocrinologie, de diabétologie et du métabolisme propose une période de sur-nutrition à base, vous êtes prêt ?… de chips, de coca, de pain au chocolat et de Mars ! Le tout associé à un possible apport supplémentaire de polyphénols de raisin, sachant que  l’extrait de pépins de raisin possède de grandes propriétés antioxydantes. La proposition se trouve sur une affichette placardée dans les bâtiments de l’hôpital et le Matin la publie. Le plus étonnant, c’est que pour se gaver de pain au chocolat et de barres chocolatées pendant six semaines ces dames seront dédommagées d’une indemnité de 3000 francs suisse, soit 2750 euros environ. Alors il y a quand même quelques conditions à remplir autre que l’âge : ne pas prendre de pilules contraceptives, posséder un Indice de Masse Corporelle, un IMC compris entre 19 et 25 (c’est à dire un indice plutôt normal). L'indice de masse corporelle est calculé en divisant le poids par la taille au carré. Alors forcément on ne peut pas se goinfrer pendant 6 semaines et gagner de l’argent à ne rien faire, sans un petit désagrément… Les participantes à l’étude doivent donc s'attendre à prendre entre 4 et 5 kilos durant l'étude.  Moi je dis que c’est un minimum… Mais une aide leur sera fournie pour retrouver leur poids initial au terme de l’étude. Alors, mesdames, si jamais vous entrez dans les critères vous pouvez envoyez votre candidature à cette adresse mail polynut@chuv.ch. D’ici là n’oubliez jamais ce que disait Lao-Tseu :  "Quand les gros sont maigres, il y a longtemps que les maigres sont morts ."

Vous êtes à nouveau en ligne