Fiers et pets

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La société anonyme des Francs-Péteurs, fondée à Caen en 1742 a publié un petit livre de trente-quatre pages « Zéphyr-Artillerie ou La Société des Francs-Péteurs » en 1743. Les auteurs, des caennais anonymes revendiquaient la liberté d’expression et s'opposaient bruyamment aux préjugés de la société du XVIII ème siècle. Dimanche, le texte sera incarné dans une conférence organisée à Bayeux.

 L’autre info est à Bayeux ce matin…

Ouest France m’a permis de découvrir une conférence passionnante qui aura lieu dimanche à Bayeux…


Son sujet ?

L'art du pet. L’éditeur indépendant Thierry Weyd fera découvrir au public un fameux manuscrit :  "Zéphyr Artillerie ou la Société des francs péteurs". C’est une réédition du tout premier manifeste de la bienséance de péter en société. Un vrai sujet, non ?

C’est vraiment le sujet du livre ?

Sur le site dédié à la sortie du livre, La Manufacture des cactés, on découvre qu’il n’est pas seulement question de flatulences mais plus largement du bon et du mauvais goût.. C’est la société anonyme des Francs-Péteurs, fondée à Caen en 1742, qui a publié ce petit livre de trente-quatre pages "Zéphyr-Artillerie ou La Société des Francs-Péteurs", en 1743. Les auteurs, des caennais anonymes, avaient en fait le projet de moquer des préjugés et des usages du monde. Ils revendiquaient la liberté d’expression et s'opposaient bruyamment aux préjugés de la société du XVIII ème siècle. L’éditeur Thierry Weid n’a pas tort de penser que cette lutte est toujours d''actualité. Je signale au passage qu’on ne sait pas vraiment qui est l’auteur du texte qui serait une réaction à l’implantation de la première loge Franc-Maçonne en France. En tous cas, la société secrète des Francs-Péteurs accueillait quatre officiers, un directeur, un adjoint, un grand orateur nommé foudroyant, introducteur ou maître des cérémonies et un trésorier.

Alors, d’ores et déjà, vous pouvez aller acheter le bouquin sur le site dédié au livre. Il existe même pour les esthètes du pet une édition cousue de fil rose accompagnée d’un blason brodé en couleurs ; une édition limitée tirée à 100 exemplaires qui coûte 15 euros. Il y a aussi une édition simple pour 5 euros. Et si vous passez par Bayeux rendez-vous dimanche au Radar, à 16h. L’entrée est aussi libre que les pets ! Quant à ceux de nos auditeurs qui tordraient le nez devant cette autre info venteuse, je voudrais leur enseigner un adage en latin d’Érasme, chanoine, philosophe, écrivain, humaniste, théologien ; une figure importante de notre culture européenne. "Cuicumque crepitus bonum olet. "  "A chacun, son pet sent bon" !  Bonne journée à tous !

Vous êtes à nouveau en ligne