Et pour quelques doudounes de plus

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

À la Roche-sur-Yon, l'opposition socialiste et écologiste reproche au maire d'avoir acheté à destination des élus en représentation trente cinq doudounes siglées au logo de la ville. On s'écharpe sur le sujet, on communique, on balance aux médias. Et moi qui pensais, naïvement, que depuis quelques semaines nos politiques avaient changé de braquet et que le combat avait retrouvé un semblant d'âme.

 Ce matin l’autre info est à La-Roche-sur-Yon

Le Journal du Pays Yonnais et Ouest France racontent une histoire qui montre que la pseudo union nationale décrétée il y a trois semaines a volé en éclat du côté de la Roche-sur-Yon où une guerre des doudounes est déclarée entre l’opposition et la mairie UMP

La guerre des doudounes  ?

La ville dont le maire est l’UMP Luc Bouard a fait fabriquer pour les élus de la ville 35 doudounes noires à capuche avec le sigle de la ville cousu sur le cœur. De marque Pen duick, ces doudoune made in China ont coûté un peu plus de 30 euros TTC la doudoune. Soit une facture d’environ 1500 euros. Le problème c’est que les opposants socialistes et écologistes contestent cet achat de doudounes pour les élus. Du coup six élus socialistes ont débarqué lundi au Secours populaire, non sans avoir prévenu les médias, pour donner à ceux qui en ont vraiment besoin ces six doudounes offertes. Un geste ayant pour objet de dénoncer une dépense d’argent public liée à la communication et au paraître…

La mairie n’est pas d’accord…

Le directeur de la communication de la ville justifie son achat. D’après lui il est bon pour la notoriété de la ville que les élus portent une doudoune avec un logo La Roche-sur-Yon lors des grandes manifestations et dans les cérémonies officielles. Ces doudounes seraient un moyen peu onéreux d’assurer la promotion de la ville. Alors, comme les socialistes ont donné leurs doudounes, deux élus Verts avaient décidé de donner les leurs à l’association de défense des sans papiers, la Cimade. Eux ce n’était pas seulement pour critiquer la communication de la mairie mais aussi la fabrication des doudounes en Chine. Mais les Verts ont fait machine arrière quand le maire leur a rappelé que ces vêtements demeurent la propriété de la ville et qu’ils ne peuvent pas donner des doudounes dont ils ne sont pas propriétaires, même à des associations caritatives. Et pour finir, le maire en colère a balancé son principal opposant socialiste en envoyant aux médias locaux une photo de son adversaire avec un blouson siglé conseil régional des Pays de Loire. Ça vole haut et on voit bien que du côté de la Roche sur Yon les politiques sont hyper concentrés sur les vrais enjeux. Moi qui avais cru que depuis les attentats et la marche nationale notre pays avait changé d’âme et que tous les élus faisaient désormais un effort méritoire pour se mettre au niveau des exigences des citoyens, je suis déçu. Monsieur Moscovici, si je vous demande si vous avez gagné une jolie doudoune bleue en sus de votre très confortable indemnité de commissaire européen, pas loin de 24 000 euros mensuels, vous me traitez d’affreux populiste ?

Vous êtes à nouveau en ligne