En Chine: louer des étrangers pour faire monter le prix de l'immobilier

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Voici un phénomène assez étonnant détecté par un journaliste américain alors qu'il tournait un documentaire dans les villes qui ont surgi comme des champignons partout en Chine. Des promoteurs ont trouvé une solution miracle : ils louent des étrangers...Comme figurants.

 Des milliers de logements plutôt luxueux ne trouvent pas acquéreur. Car finalement  ces banlieues fantômes ne sont pas devenues des Eldorados.  Le Krach immobilier se prépare. Mais pour enrayer cette dépression et redonner de la valeur à leurs appartements, des promoteurs ont trouvé une solution miracle : ils louent des étrangers...Comme figurants.

A quoi ça sert de louer des étrangers ?

On demande à ces étrangers de venir lors des inaugurations de programmes immobiliers jouer les stars ou les riches en goguette dans la région. Car la seule présence d'occidentaux blancs ferait bondir la côte de ces logements si l'on en croit les témoignages recueillis par le documentariste du New York Times.

Cette croyance dans le pouvoir glamour des étrangers a pris la forme d'une véritable industrie.

Les promoteurs Chinois disposent de catalogues où ils peuvent choisir le sexe, la couleur de peau, la nationalité de l'étranger, et ensuite le rôle qu'on peut lui faire jouer.

La plupart veulent des "blancs, cela donne tout de suite une touche plus classe mais ils sont chers" affirme une des impressario chinoise qui présente ces figurants à un promoteur. Si vous n'avez pas trop de budget...il y a aussi des acteurs « noirs »

dit-elle. Ils sont  "sympathiques et bon marché". Environ 160 dollars l'opération.

Qui sont ces figurants, des acteurs ?

Il faut savoir que le nombre d'étranger a doublé en Chine ces dix dernières années. Passant d'une poignée à quelques centaines de milliers. Cela reste totalement microscopique à l'échelle du pays. Quelque chose comme 0, 05% de la population. Donc socialement, les étrangers sont invisibles mais il existe un vivier et ils conservent une image très exotique et haut de gamme. Pour repérer ces acteurs potentiels, l'impressario a sa technique : elle fait la tournée des bars et des shoppings.

Un jeune Suédois affirme face à la caméra du journaliste Américain, que " En Chine, tout est possible, même sans diplôme et sans éducation, si l'on est occidental ! On peut facilement se faire passer pour un médecin, un architecte, si l'on est blanc. C'est un monde complètement factice dit-il. Lui gagne ainsi sa vie, profitant de sa blondeur et de sa haute taille qui font bonne impression dans les réceptions.

Ils sont des centaines comme lui.

Les mannequins et les musiciens sont les mieux payés car on leur fait jouer des rôles de People, de stars. Mais on prend aussi des commerciaux, des sportifs, et parfois juste de simples résidents.

Et ça marche ?

Ces Chinois sont convaincus que cela va leur porter chance et ne manquent pas d'ambition pour leurs affaires. Une société c'est ainsi offert deux occidentaux habillés en garde  britannique comme devant Buckingham Palace. Ils passent la journée postés devant leur siège de cette entreprise chinoise pour donner une touche occidentale, plus internationale plus chic. Si les passants chinois adorent et viennent poser avec les deux gardes...les prix de  l'immobilier eux ne remontent pas !

Alors Monsieur Bayrou, pensez-vous que l’on peut se relancer, dans l’immobilier en Chine ou en politique en France en louant les bons figurants ?

Vous êtes à nouveau en ligne