André et la pierre oubliée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

André a 90 ans. Il y a quelques mois il lit un article à propos d'un richissime chinois qui achète des météorites à prix d'or. Il se souvient alors d'une aventure survenue en 1967. Il avait alors trouvé en labourant un drôle de caillou, comme il n'en avait jamais vu. Caillou qu'il s'était empressé de ranger et d'oublier dans une boîte. Et si la pierre oubliée de 1967 était une météorite ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ce matin l’autre info est dans le Loiret…

Exactement dans la commune de Barville-en-Gâtinais qui compte un peu plus de 300 habitants. La République du Centre raconte l’histoire étonnante d’André. André a aujourd’hui 90 ans mais son histoire nous ramène à l’automne 1967, ça ne nous rajeunit pas…

Qu’est-il arrivé à André en 67 ?

Alors qu’il laboure la terre, André trouve une grosse pierre qui pèse très lourd. André qui a l’habitude d’éviter des pierres avec son tracteur se rend compte que cette pierre-là n’est pas comme celles qu’il voit d’habitude. 22 cm de long, 17 cm de tour, 1,2 kilo. Il l’a ramasse. Il n’a jamais tenu une chose pareille dans ses mains. Il pense qu’il s’agit d’une météorite dont il ne sait évidemment pas quand elle est tombée du ciel.


Et il en fait quoi ?

Rien, André rentre chez lui. Il range sa pierre dans une boîte, dans son garage. Il n’en parle même pas à sa femme. Et il l’oublie complètement.

Et pourquoi nous parlez-vous de ça aujourd’hui ?

Il y a quelques mois le même André désormais âgé de 90 ans lit un article dans La République du Centre. Il s’agit de l’histoire d’un Chinois multimillionnaire nommé Tong Xianping  qui paie très cher pour acquérir des fragments de météorites. On apprend dans le journal que Tong Xianping vient de dépenser 128.000 euros pour une météorite tombée du ciel en 1967… 1967 Fabienne… Juste l’année où André a trouvé son caillou dans son champ. En lisant son journal André revient près de 50 ans en arrière et se souvient de sa trouvaille. Il va dans son garage où il retrouve la boîte poussiéreuse qui n’a pas bougé de son étagère et dans laquelle le caillou dort depuis 1967…

Mais rien ne dit que c’est une météorite !

Le journaliste de la République du Centre qui l’a vue et avec qui j’ai parlé me dit que pour lui c’est une météorite. Il évoque des traces noires à la surface du caillou qui pourraient faire penser à des croûtes de fusion laissées  par l’entrée dans l'atmosphère terrestre. En tous cas André rêve carrément que son caillou vaut « une petite fortune ! ». Ce qui est très touchant c’est que le journaliste de la République du Centre m’a expliqué qu’André lui a demandé s’il avait le numéro de téléphone du richissime chinois Xianping. André et sa femme Roselyne pensaient que le journaliste le connaissait. Je vais donc profiter du micro de France Info pour lancer un appel par delà les mers à monsieur XianPing. Mais il faut surtout qu’André fasse expertiser son caillou… Monsieur Hortefeux, vous qui êtes élu du Puy-de-Dôme, la terre volcanique d’où a surgi Vulcania, je suis certain que vous pouvez aider ce bon André…

Vous êtes à nouveau en ligne