Storytelling. Nintendo

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nintendo lance vendredi 3 mars sa nouvelle console de jeux, la Switch. 10 ans après la Wii, la firme de Kyoto veut renouer avec le succès et reconquérir les trentenaires. Décryptage avec Thomas Pontiroli, de notre partenaire Stratégies et Florent Gorges, historien des jeux vidéos.

Nintendo, une marque qui s'essoufle

2006 : la Wii de Nintendo est un carton mondial. La console séduit les familles, elle s'écoule à 100 millions d'exemplaires. 

2012 : la Wii U est un échec. Le concept de tablette tactile incorporée dans la manette n'est pas compris. Résultat, 14 millions de vente.

2017 : Nintendo veut réconquérir ses joueurs avec la Switch.

Les trentenaires dans le viseur 

Les fans de NES et de N64 ont vieilli. Ils n'ont plus le temps de passer des heures à jouer dans leur canapé. D'où le concept d'une console à la fois de salon et portable, avec son propre écran. Parmi les (rares) jeux proposés, Zelda, une licence bien connue des trentenaires. D'ailleurs le prix de vente colle davantage au portefeuille de jeunes actifs qu'à celui des ados : 300 euros, sans jeu.

Une communication sur le long terme 

La folie Pokemon Go (500 millions de téléchargements) à l'été 2016, le jeu Mario Run promu par Apple : pour les observateurs, ces sorties avaient pour but de réactiver les marques emblématiques de Nintendo...et de préparer le terrain pour la Switch ! 

La firme japonaise cible aussi les fans de e-sport sans oublier une communication grand public via des pubs télé notamment à la mi-temps du Super Bowl américain.

Vous êtes à nouveau en ligne