Mathias Malzieu "c'est l'amour, l'aventure et le jeu qui comptent"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le chanteur du groupe Dionysos, Mathias Malzieu est aussi réalisateur et il vient présenter ce lundi à Cannes un court-métrage, "Le Distributeur d'Aurores boréales", dans le cadre des Talents de l'ADAMI. Musique, chanson, livres et vie personnelle, tout est lié chez ce passionné.

Chez Mathias Malzieu, musique et cinéma ont toujours été intimement liés. "Le Distributeur d'Aurores Boréales", le court-métrage qu'il vient présenter à Cannes, traite de fantômes et de souvenirs à retrouver. Comme à chaque fois, Mathias Malzieu y a mis pas mal de lui-même. Il y a deux ans, il était encore à l'hôpital, en attente d'une greffe de moëlle osseuse. Pendant onze semaines il a vécu coupé du monde.

"Quand on est un fantôme, comme moi quand j'étais dans une chambre stérile, on ne peut pas toucher, on ne peut pas embrasser et on a peur de se faire oublier. Mais par médecine ou par magie, on peut revenir au monde des vivants."
 

A l'hôpital, le chanteur de Dionysos a composé un album, "Vampire en Pyjama", le huitième, et un livre qui va avec, le dernier d'une longue série. Les formes de création sont différentes mais elles sont toutes liées.

"C'est Brel qui disait qu'il faut s'éloigner de la gravité des imbéciles, même quand on traverse des choses graves. C'est l'humour, l'aventure et le jeu qui comptent."

Le monde de Dionysos est un territoire abstrait de fées et de monstres, un monde très cinématographique et fantastique. Et chez Mathias Malzieu, image et imaginaire sont une seule et même idée. Comme dans son film d'animation, "Jack et la Mécanique du Coeur", sorti en 2014.

Après une expérience grave et douloureuse à l'hôpital, il profite juste de pouvoir continuer.

"Traverser des choses comme ça, ça fragilise mais aussi ça galvanise aussi l'euphorie. On m'avait dit, ça va passer. Mais le joli problème c'est que l'euphorie ne me passe pas."

Et il a toujours un coup d'avance aussi. Dans les coulisses du Grand Rex la semaine dernière, Mathias Malzieu a profité d'une pause pour écrire la suite du "Distributeur d'Aurores Boréales". Plus que jamais insatiable…