Si j'étais... Tamim ben Hamad Al-Thani

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Karl Zéro s'est imaginé dans la peau de l'émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al-Thani.

Si j’étais l'émir du Qatar, l’honorable Tamim ben Hamad Al-Thani, je serais très en colère ! Pas à cause du PSG, pour une fois, mais à cause de l’Arabie saoudite, notre ex-voisin, et ex-ami, et ex-cousin ! Depuis hier, notre glorieux peuple qatari se retrouve mis au ban de la société arabe du "sunnistan" par Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, le fourbe roi d’Arabie Saoudite, entraînant avec lui ses vassaux : les Emirats arabes unis, Bahreïn, l'Egypte et le Yémen , et même les Maldives… là où j’allais en vacances ! Je m’en fous, j’irais à Trouville-sur-Mer, où parait-il un formidable Festival du film culte se prépare ! Mais je m’égare…

Où en étais-je ? Ah oui ! La vraie raison de cette mise au pas féroce de notre petit peuple tranquille par ces ignobles tyrans fantoches de Riyad ? Je vous la donne en mille: c’est la récente visite de Donald Trump ! Depuis, la dynastie des Saoud veut se faire bien voir de l’Oncle Sam, fusse-t-il clairement un malheureux baltringue de télé-réalité dont le QI n’excède pas les 75 – les jours avec – et qui, dès qu’il voit une personne du sexe opposé, a la main affreusement baladeuse.

Et le wahhabisme, c'est nous, peut-être ?

Non content de lui avoir filé pour 318 milliards de dollars de contrats, ils doivent montrer patte blanche ! Ils nous toujours considérés, les qataris, comme des chiens… et voilà qu’on a la rage ! Nous voici dénoncé comme grands financiers du terrorisme ! Alors que les Saoud, c’est bien connu, n’ont jamais rien eu à voir avec Daech, ni avec le moindre terrorisme ! Le wahhabisme, c’est pas eux qui l’ont inventé ? D’ailleurs, depuis que Trump est venu les voir, un vent de liberté souffle dans Riyad, leurs femmes se baladent désormais tête nue, seins nus et en string – le string, c’est dans la journée, par pudeur – et l’alcool y coule à flot !

Et Ben Laden, il était Suisse ?

Là, je dis stop, je dis : de qui se moque-t-on ? Et le passeport de Mohammed Atta, retrouvé intact au pied des ruines du World Trade Center, il n’était pas saoudien ? Comment ça, il était faux ? En attendant, il y avait écrit : Saoudien ! D’ailleurs 15 membres du commando du 11-Septembre sur 19 étaient… saoudiens ! Comment ça ils travaillaient pour la CIA ? Peut-être, mais bon… ils étaient Saoudiens  Et Ben Laden, vous allez me dire qu’il était Suisse? D’ou son goût pour les montagnes ? La réalité c’est que Daech, c’est l’Arabie saoudite qui l’a inventé, financé, équipé, et qui lui remonte le moral quand Al-Baghdadi a un coup de mou ! Comment ça nous aussi ? Oui… Mais moins, quand même, on n’a pas les mêmes moyens, et c’est pas une raison pour nous mettre au ban de la société panarabe !

Si j’étais l'émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al-Thani, je vous dirais que le fond de cette histoire, le problème, ce n’est pas Daech sur lequel nous n’avons finalement aucune divergence de vues avec les Saoud… Non, le vrai problème c’est l’Iran… avec lequel, nous Qataris, entretenons d’excellentes relations. Seulement l’Iran, Trump, il déteste ! Comme beaucoup de seniors, il est resté scotché à son époque : il est persuadé que 52 diplomates et civils américains sont retenus en otage par des étudiants iraniens depuis… novembre 1979 ! Et comme personne n’a osé lui dire qu’ils ont été libéré en 1981, je sens que ses nerfs vont lâcher ! Ça tient à peu de chose, hein… Voilà pourquoi nous, Qataris, sommes bien malheureux !

Vous êtes à nouveau en ligne