Peut-on aimer son enfant et le tuer?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Savoir Être revient cette semaine sur la mort de cette petite fille sur la plage de Berck-sur-Mer, et sur sa mère ; est-elle un "monstre" ?

L'affaire de cette petite fille de 15 mois, sans
état civil, retrouvée morte sur la plage de Berck-sur-Mer, a beaucoup ému.
Plusieurs auditeurs se sont par exemple étonnés, que dans cette affaire,
comme dans d'autres d'ailleurs, des avocats ou des experts puissent dire que la
mère aimait quand même son enfant. Alors, peut-on vraiment aimer
son enfant et le tuer ? La réponse de la psychanalyste, Claude Halmos.

Les dernières parutions (sélection de Bruno Denaes):

  • Troubles de la personnalité borderline de l'adolescence , Maurice Corcos (Ed. Dunod). Ce trouble touche environ 2% de la population et de 15 à 25% des patients en psychiatrie. La surmortalité est importante chez ces adolescents aux conduites impulsives, addictives, suicidaires... Un ouvrage très complet sur ces troubles destructeurs.

  • Face aux gens de mauvaise foi , Hervé magnin (Ed. Eyrolles). Ne laissez personne abuser de votre confiance, nous dit ce psychothérapeute qui nous invite à découvrir le mécanisme relationnel complexe qu'est la mauvaise foi. Il nous donne aussi des outils pour la combattre.

  • Senior bats-toi, Alexandre Ginoyer (Ed. Ixelles). Un ouvrage qui vise à aider les séniors à trouver les moyens et le courage de passer à l'action. Il s'agit de valoriser leur place dans la société, comme dans l'entreprise.
Vous êtes à nouveau en ligne