Pascal Picq

Pourquoi homo sapiens court à sa perte

Au XIX° siècle, le naturaliste  Charles Darwin accomplit un périple qui lui permet de prendre la mesure la la richesse du monde naturel. Un siècle plus tard, l'anthropologue  Claude Lévi-Strauss comprend que la diversité culturelle est tout aussi cruciale pour l'évolution de l'homme.

Or, selon Pascal Picq , maître de conférence à la chaire de paléoanthropologie et préhistoire du Collège de Francehomo sapiens  est en train de tuer cette double diversité, et court à sa perte. Il s'en émeut dans "De Darwin à Lévi-Strauss " (Odile Jacob).

Son invitéé : Coline Serreau.

Vous êtes à nouveau en ligne