Olivier de Kersauson: "la solitude, ce n'est pas vulgaire"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il affale la grand voile, et lève le voile sur sa vie

"Plus on vieillit, plus le temps  s'accélère" écrit Olivier de Kersauson  dans son dernier livre "Le monde comme il me parle " (Cherche Midi).

Est-ce pour cela qu'à l'approche d'une septième décennie, le skipper  a définitivement affalé ses toiles gonflées de vent (il navigue encore pour son seul plaisir en Polynésie).

Et dans son livre il lève le voile  sur son enfance, son parcours, ses états d'âme, ses joies et ses peines. Bref un regard sur un monde dans lequel il admet vivre en solitaire .

Vous êtes à nouveau en ligne