Les Ogres de Barback : "On a commencé en jouant aux fêtes de famille!"

Il y a 20 ans, ils débutaient dans les bars. En octobre, ils fêteront deux décennies deux carrières, à l'Olympia, pour deux soirs. Les Ogres de Barback ont grandi, mais pas beaucoup changé.

C'est une histoire de famille. Il y a Sam et Fred , les garçons, Alice et Mathilde , les jumelles. Ces frères et soeurs sont tombés dans la musique dès l'enfance, et quelques années plus tard, ils répétaient tous dans le salon familial, avant de proposer leurs morceaux dans les bistrots.

Vingt ans plus tard, la famille s'est agrandie, des enfants sont nés, mais la bande continue de silloner les scènes de France (et d'ailleurs) avec la même recette : des influences multiples et variés, de Brassens au rock indé , et des sons venus d'horizons très variés.

Quelque part entre la musique du monde et la scène alternative, Les Ogres de Barback cultivent leur particularité, à l'ombre des médias (où ils se font rares) et des distributeurs (ils ont leur propre label) mais devant un public toujours nombreux et fidèle.

Un cocktail à découvrir sur leur dernier album, Vous m'emmerdez , ou sur scène lors des festivals d'été, puis à l'occasion de la tournée anniversaire de l'automne, qui passera par l'Olympia les 29 et 30 octobre.

Leur invité : Mustapha Amokrane du groupe Zebda .

Vous êtes à nouveau en ligne