Une seconde vie pour les appareils électriques usagés

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Des milliers de téléphones portables, de jouets délaissés ou d'appareils électroménagers inutilisés sont stockés par les particuliers, qui ne pensent pas mal faire, et pourtant...

Dans nos tiroirs : de l'or, du titane. Dans nos caves
ou nos greniers, du cuivre et du l'indium
. Des matières premières de valeur dont
certaines sont même très rares, et qui sommeillent dans les appareils électriques que nous n'utilisons
plus, mais que nous sommes trop nombreux à conserver "au cas où ".
Cela va du réfrigérateur au petit téléphone portable, en passant par les jouets
et le matériel de jardinage. Nous stockons, alors que ces appareils pourraient
être réutilisés, recyclés, et dépollués...

Quant aux  réfrigérateurs, ils sont bourrés de fluides très
polluants, et de gaz emprisonnés dans les mousses. Seuls, des procédés
industriels complexes sont en mesure de traiter ces appareils, qui représentent par ailleurs une véritable mine urbaine, qui ne demande
qu'à être mise en valeur.

Eco System a mis en place un portail destiné à aider les
consommateurs
à donner, échanger, vendre, faire réparer ou déposer à la
déchetterie. On y trouve toutes les adresses en fonction de son lieu de
résidence. Les appareils qui peuvent resservir sont confiés à des entreprises
d'insertion.

Sept kilos par habitant d'appareils électriques sont
actuellement collectés chaque année... le gisement serait deux fois plus élevé au
moins...

Vous êtes à nouveau en ligne