Question de choix. Le doggy bag, osez le demander !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un amendement obligeant les restaurateurs à mettre à la disposition des clients des "doggy bags" a été adopté à l'Assemblée nationale, avant d'être retiré en commission.

Les chiens ont bon dos

Les "doggy bags" sont des boîtes destinées à  emporter les restes des repas commandés au restaurant. Les "doggy bags", ou pudiquement "sacs pour les chiens", pour ne pas avouer qu’ils sont pour les maîtres, ont beaucoup de mal à s’imposer en France.

Dans une volonté de chasse anti gaspi, il a été envisagé d’obliger les restaurateurs à mettre à la disposition des clients des "doggy bags".  Mais la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée Nationale vient de retirer l’amendement qui avait été voté en mars dans ce sens.

Les restaurateurs contre, à cause du coût

Puisque les restaurateurs ne sont pas tenus de fournir à  leurs clients des "doggy bags", les consommateurs peuvent-ils demander leurs restes lorsque leurs assiettes ne sont pas terminées… Pour Jean Terlon, Vice président de l’UMIH, l ’Union des métiers et des Industries de l’hötellerie, oui, sans aucun doute, et peu refuseront.

Les professionnels du secteur sont contre l’obligation du "doggy bag", en partie à cause du prix des boîtes. Ils préfèrent que la pratique soit basée sur le volontariat. Selon la répression des fraudes, le restaurateur n’est pas tenu de fournir des contenants pour emporter les restes et il peut les facturer en supplément du prix du repas.

Une tarte aux pommes zéro déchet

Pelures de tomates, fanes de radis, carcasses d'écrevisses L’UMIH  vient de sortir un livre : Les chefs s’engagent, leurs recettes anti-gaspi, paru chez SCRINEO. Vous y découvrirez notamment comment faire une tarte aux pommes avec zéro déchet !