Question de choix. Elevage et bien-être animal

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

 L'organisation CIWF fait campagne pour un étiquetage des viandes qui permette de savoir comment ont été élevés les animaux dont nous consommons la viande. Exactement comme pour les oeufs.

L'organisation CIWF -un acronyme en anglais qui veut dire "compassion dans l'élevage"- est une ONG de défense des animaux d’élevage et vous avez peut-être vu au cinéma le spot qu’elle a produit et qui a été diffusé dans les salles.

 CIWF pointe du doigt la réalité de l’élevage industriel en France et estime que les consommateurs devraient être en mesure de savoir dans quelles conditions ont été élevés les animaux qui sont à l’origine des viandes qu’ils achètent. C'est ce qu'explique Léopoldine Charbonneaux, directrice de CIWF France

CIWF aimerait que les viandes soient étiquetées comme le sont les œufs depuis juillet 2005. Code 3 : les œufs sont issus de poules élevées en cage, code 2, les poules sont élevées au sol. Code 1, les poules ont droit au plein air. Le chiffre 0 est apposé sur les œufs bio, les poules ont aussi accès à un parcours extérieur.

L'étiquetage entraîne une amélioration des conditions d'élevage

L’étiquetage sur les œufs a fait évoluer les pratiques. Les consommateurs, informés, se tournent plus volontiers vers les œufs de poules élevées en plein air. Certaines grandes surfaces, des marques de biscuits ou de mayonnaise ont même banni les œufs de poules élevées en cage

CIWF pense que l’étiquetage sur les viandes pourrait avoir un impact similaire sur les élevages. En attendant l’étiquetage, qui est une compétence européenne, l’ONG a développé un petit guide du consommateur, qui permet de faire ses courses de façon plus éclairée, et de se repérer au milieu des labels.

Pour CIWF, il faudrait donc manger moins de viande, mais de la viande de meilleure qualité. Et c’est l’occasion de rappeler que c’est aujourd’hui la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire.