Question de choix. Choisir son fromage de chèvre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec le retour du printemps, les animaux traditionnellement retournent au pâturage. Mais tous n'y ont pas droit. 

La France est le plus grand producteur mondial de fromages de chèvres, et moins de la moitié des troupeaux caprins ont accès à un parcours extérieur.

Ils sont charmants les emballages de fromages de chèvre, avec ces jolies biquettes sur fond de pré verdoyant. Malheureusement la réalité est souvent plus triste.

60% des chèvres élevées en France ne sortent jamais des bâtiments

La France est le premier pays producteur et consommateur de fromage de chèvre. L’association WELFARM vient d’éditer un petit guide gratuit, destiné à informer les consommateurs sur les élevages caprins, en particulier en milieu fermé.

Deux labels sur les fromages permettent aux consommateurs d’être certains que les animaux ont accès à un parcours extérieur. Malheureusement, pour la majorité des produits à base de lait de chèvre, c’est le plus grand flou.

L’association Welfarm recommande donc le pelardon, le banon ou le chevrotin

Les fromages bio ou portant le label rouge aussi. Il est également possible de se rapprocher des producteurs locaux qui vendent sur le lieu d’exploitation, mais il vaut mieux être attentif lorsque l’on achète sur les marchés, où n’importe qui peut se faire passer pour un petit éleveur.

Une chèvre produit en moyenne 2 litres ½ de lait par jour, et il faut plus de 6litres de lait pour fabriquer un kilo de fromage.