Les jus de fruits

Les Français sont de gros consommateurs de jus de fruits. Ces produits répondent à une règlementation précise qu'il faut connaître avant de faire son marché.

Avec 1,7 milliard de litres consommés en France
chaque année, le marché des jus de fruits se porte plutôt bien. Il y a même une particularité française : nous sommes
des amateurs de purs jus de fruits.

Les purs jus de fruits ont été fraîchement pressés, dans les
24h suivant la récolte, sur le lieu de production, puis acheminés sur les lieux
de consommation où ils sont conditionnés.

Les jus de fruits obtenus à base de concentré n’ont pas
droit à l’appellation pur jus de fruits.

Les nectars sont des purées de fruits auxquelles on a ajouté
de l’eau et du sucre.

Quant aux smoothies, qui
ont fait leur apparition il y a quelques années, il s’agit de mélanges
de jus et de purées de fruits, sans ajout de sucre.

Les jus de fruit que l’on trouve en rayon frais ne sont en
général pas pasteurisés, ils sont donc plus proches du goût d’origine.

Les jus de fruits peuvent être riches en vitamines C, D, en
minéraux comme le magnésium et le potassium, en antioxydants comme les
polyphénols ou le licopène, très à la mode en ce moment, et que l’on trouve en
grandes quantités dans les jus de tomates.

Une nouvelle réglementation européenne va entrer en vigueur
dans les semaines qui viennent. Elle ne va pas bouleverser le comportement des consommateurs français, puisqu'elle va officiellement interdire le sucre dans les purs jus de fruit, ce qui est déjà le cas dans notre pays. Il ne sera par ailleurs pas possible de mettre du jus de mandarine dans les jus d'orange.

Vous êtes à nouveau en ligne