Le vrac, c'est tendance

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le vrac, c'est surtout un trésor de bienfaits en faveur de l'environnement. Il permet de réduire les emballages, les sur-emballages, les boites. Mais les consommateurs sont-ils prêts à sacrifier - un peu - leur confort ? Pour le savoir un magasin "0 emballage" vient d'ouvrir à Paris.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour que l’acte de consommer ne soit pas un acte qui remplisse les poubelles de déchets, il est nécessaire on le sait, de réduire les emballages.

C’est avec cet objectif que le réseau coopératif Biocoop a ouvert il y a quelques jours un magasin test à Paris. Tous les produits, absolument tous les produits, qui y sont proposés sont en vrac.

Pas de cartons, pas de plastiques, pas de boites de conserves

Dans ce  magasin "0 emballage", les consommateurs sont incités à venir avec leurs contenants, y compris au rayon fruits et légumes, où on leur propose des sacs en coton – bio évidemment - réutilisables.

260 références sont vendues dans ce magasin

Pour Claude Gruffat, président de Biocoop, si les consommateurs sont au rendez-vous, la pratique pourrait s'étendre.

Les produits sont moins chers, mais les consommateurs habitués aux emballages jetables sont-ils prêts à nettoyer les boites et les bocaux, le bouteilles et les flacons?  Sont-ils prêts à s’organiser ?

Des prix attractifs, un geste fort en faveur de l’environnement, mais ce n’est pas tout. Le vrac offre aussi l’occasion aux consommateurs de  personnaliser leurs emballages pérennes avec de belles étiquettes.

On peut rappeler que "La Recharge", la toute  première épicerie française sans emballage jetable a ouvert l’an dernier à Bordeaux.

Le vrac est vraiment la nouvelle tendance.

Vous êtes à nouveau en ligne