le papier recyclé

l'industrie papetière est la première entreprise de recyclage de France. En un demi siècle, le recyclage des papiers-cartons a connu une mutation spectaculaire, passant du stade artisanal au industriel. Les ménages français sont plutôt bons élèves. En revanche, le bilan du recyclage en entreprise est préoccupant.

Le papier est un produit très recyclable, très recyclé… mais
nous pouvons encore faire mieux.

Les  cartons,  journaux, magazines, annuaires, sacs,
emballages ménagers, enveloppes, papiers de bureau, contiennent tous de la fibre de cellulose, la matière première
d’origine qui est peut être réutilisée jusqu’à 7 fois. Après
la collecte et le tri, le journal
redeviendra journal, la caisse-carton et les emballages donneront naissance à
de nouveaux emballages.

Actuellement en France, 60 % des fibres utilisées pour la
fabrication des papiers et cartons proviennent du recyclage.

Mais, les papeteries sont en manque de matières
premières : nous ne trions pas encore assez !

Au bureau, dans les grandes entreprises, un papier sur 5
seulement est recyclé… ce qui représente un potentiel inexploité de 700 000 tonnes…

Faire du neuf avec les fibres issues du recyclage permet de
diminuer le volume des poubelles, d’économiser des matières premières, et beaucoup
d’énergie.

 

La collecte des papiers par le circuit ménager fonctionne très bien. Les
produits en papier et en carton sont pour la plupart recyclables…seuls les
papiers absorbants et les mouchoirs ne sont pas récupérables.

De grosses quantités sont encore perdues dans les entreprises, et pourtant,
le ramassage des bacs de tri est au point, et ne coûte rien, puisque les papetiers rachètent cette matière première.

Ces papiers et cartons sont ensuite triés, brassés dans l’eau, débarrassés
des colles, agrafes et vernis… avant de refaire de la pâte.

La plupart de nos journaux sont imprimés sur du papier qui a été recyclé,
recyclé, recyclé, recyclé...

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne