L'huile de palme

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

43 millions de tonnes d'huile de palme sont produites chaque année. Sans le savoir, nous en consommons tous, et même beaucoup. Les industriels l'adorent car elle est peu chère et très pratique... mais l'huile de palme est aussi mauvaise pour la santé, et pour l'environnement.

L’huile de palme est l’huile végétale la plus consommée au monde. Cette huile est mauvaise pour nos artères… et peut se révéler catastrophique pour la biodiversité.
L’huile de palme participe à la déforestation. Plus de 80 % des plantations de palmiers à huile sont en Asie, et la surface dévolue aux palmiers à huile en Indonésie a été multipliée par 7 en 20 ans.

Les industriels aiment beaucoup l’huile de palme car son coût est très faible. Elle est incorporée souvent sous forme hydrogénée dans les céréales, la margarine, les glaces, les biscuits, les pains industriels, barres chocolatées...
Les produits se retrouvent alors bourrés d’acides gras saturés, ce mauvais gras qui fait monter le taux de cholestérol, et augmente les risques cardiovasculaires.
Un consommateur, même averti, a bien du mal à éviter l’huile de palme, cachée parfois sous le terme vague d’ huile végétale. Et puis surprise, à bien regarder les étiquettes, on constate que les produits bio en contiennent aussi. Alors, faut-il proscrire l’huile de palme ?

Grignoter une barre chocolatée revient à tuer un orang-outang, l’ONG Greenpeace a mené en 2010 une campagne choc pour dénoncer l’utilisation par des multinationales d’huile de palme issue de la destruction de forêts tropicales.
Depuis, le groupe Nestlé s’est engagé à ne plus se fournir en Indonésie.
De son côté, le Groupe Casino a supprimé l’an dernier l’huile de palme des produits alimentaires vendus sous sa marque.

Vous êtes à nouveau en ligne