Bio et local c'est l'idéal

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La fédération Nationale de l'Agriculture Biologique lance une campagne: "Consommer bio et local, c'est idéal". Du 17 au 24 septembre, partout en France, vont avoir lieu des rencontres, des visites d'exploitations bios. Consommer bio et local c'est possible, même pour les urbains.

Les adeptes du bio peuvent se réjouir, ils ne défendent  plus un
phénomène marginal.

En Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon ou Pays de la Loire,
plus de 10% des surfaces cultivées le sont en bio. Notre pays compte à ce jour 24 000
agriculteurs bio. Chaque année, de nouveaux s'installent ou se convertissent.
Ils peuvent se faire aider par la Fédération Nationale de l'Agriculture 
Biologique. Consommer bio et local lorsque l'on habite une grande ville semble
relever de l'utopie mais de nouveaux circuits de commercialisation offrent des
perspectives très intéressantes. En dehors des célèbres paniers AMAP, auxquels
on s'abonne et qui sont livrés chaque semaine, on peut acheter bio auprès
d'associations de producteurs, qui s'organisent pour approvisionner les
consommateurs urbains.

L'Association fermes bio d'Île de France par exemple regroupe 25
agriculteurs qui commercialisent leur production dans les magasins spécialisés.
Toujours en Île de France, les produits cultivés sur place au droit au logo
"saveur Paris Île de France bio".

Pour reprendre le titre de la campagne de la FNAB (Fédération Nationale d'Agriculture
Biologique
), consommer bio et local, c'est idéal. Cela permet en plus de vivre
à nouveau au rythme des saisons, que l'on a parfois eu tendance à
oublier.

Du 17 au 24 septembre, la FNAB va proposer des rencontres, des visites
de fermes, et des découvertes de produits.

 

Vous êtes à nouveau en ligne