Quelles sont les attentes des Français en matière de logement ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La satisfaction des besoins en logement reste une question très sensible dans l'esprit des français, mais aussi dans la réalité. Le CREDOC vient de mener, au mois de juin, une étude auprès de 2.000 français pour savoir quelle politique du logement ils attendaient des pouvoirs publics. Les réponses sont multiples témoignant de la diversité des situations. Avec le site d'annonces immobilières PAP.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Et oui, le moins que l'on puisse dire, c'est que les français ne sont pas unanimes mais plutôt partagés en ce qui concerne ce qu'ils attendent des pouvoirs publics. Dans l'ordre, l'étude du Crédoc, le centre de recherche pour l 'étude et l'observation des conditions de vie observe que 21 % d'entre eux voudraient que le gouvernement privilégie l'aide à l'accession, mais 18 %préféreraient que le gouvernement insiste sur le développement du logement social.

Les sondés prennent aussi conscience que la difficulté de logement affecte en premier lieu des jeunes puisque 15 % d'entre eux voudraient que les efforts du gouvernement visent à aider les jeunes actifs à se loger.

15 % aussi désirent que le logement agisse pour remettre sur le marché les logements vacants, 14% militent en faveur de la rénovation des logements et enfin, les 10% restants préféreraient que l'on revalorise les aides personnelles au logement. On le voit les opinions, les attentes et les recommandations sont, pour le moins atomisées…

Mais cela reste une aspiration et les français ne renoncent pas. Tout simplement parce que la résidence principale est toujours considérée comme un gage de sécurité quand on a une famille. Et  les loyers étant ce qu'ils sont, lorsque l'on a des enfants, inéluctablement, la question se pose de savoir s'il ne vaut pas mieux rembourser un prêt que de payer des loyers, quitte à faire quelques sacrifices quant à la taille du logement ou à sa localisation.

Parce que le CREDOC relève que la fracture entre locataires et propriétaires s'aggrave. La différence de revenus est importante et augmente et aujourd4hui les locataires, en moyenne, perçoivent un revenu de 38 % inférieur à celui des propriétaires; Donc forcément, cette catégorie de population demande aux pouvoirs publics de développer le parc social et d'améliorer les aides personnelles au logement.

Mais finalement, les français demandent au gouvernement, en matière de logement, de dégager autant de priorités qu'il y a de grandes catégories : les accédants veulent qu'on les aide à accéder, les locataires préfèrent une aide sur les loyers, les jeunes ou leurs parents aimeraient bien q'on fasse un geste dans leur direction, bref, vous le disiez au début de notre entretien, le logement est un domaine qui préoccupe tout le monde et où chacun éprouve des difficultés à satisfaire ce besoin ...

(©)
 

Vous êtes à nouveau en ligne