Saint-Ouen : un gymnase scolaire fermé pour cause de trafic de drogue

Cette vidéo n'est plus disponible

Depuis une semaine, certains écoliers de la ville de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) sont privés de sport ou de loisirs, car le gymnase municipal n'est plus accessible. Il est occupé par des trafiquants de cannabis.

Le gymnase de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) n'a pas ouvert ses portes depuis le 7 mars dernier. C'est ici pourtant que les écoliers du quartier ont l'habitude de faire du sport. À l'entrée, accroché derrière les grilles, un message clair : "Pour des raisons de sécurité, le complexe sportif Joliot-Curie est fermé jusqu'à nouvel ordre". Dans ce quartier de Saint-Ouen, l'affaire ne fait guère de mystère, c'est le trafic de drogue qui est en cause et les habitants sont visiblement gênés à l'idée d'en parler.

Les gardiens ont fait valoir leur droit de retrait

"J'habite dans le quartier donc c'est difficile pour moi, mais effectivement oui c'est sûr il y en a", explique une femme habitant dans le quartier. "Le gardien me l'a dit, y a des vestiaires donc ils planquent ce qu'ils veulent', ajoute un homme. Des jeunes auraient donc pris possession des lieux et c'est à l'arrière du gymnase qu'ils organiseraient leur vente de cannabis. Confrontés à la présence des dealers, les gardiens du complexe ont fait valoir leur droit de retrait. De leur côté, les habitants se sentent abandonnés. Jamais encore un point de deal n'avait entraîné la fermeture d'un établissement public.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne