Pollution de l'air : les établissements scolaires s'adaptent

France 2

Le pic de pollution que connaît la France depuis plusieurs jours met également en avant les enjeux de santé pour les plus vulnérables, notamment les enfants.

La pollution est à l'origine de 42 000 décès prématurés chaque année en France, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Des mesures sont prises pour protéger les enfants et dans certaines écoles, les sorties et activités en plein air ont été annulées. Une évidence pour ce père de famille : "C'est toujours plus rassurant, car ils subissent moins les pics de pollution", estime-t-il.

Activités périscolaires réduites

La ville de Lyon (Rhône) est aussi plongée dans un nuage de pollution. Depuis deux jours, parents et enfants la ressentent. "Elle a toujours été un petit peu fragile, elle tousse quand même un peu plus que d'habitude, elle a un peu de mal à respirer", déclare une jeune femme en parlant de sa fille. Dans les écoles, les activités périscolaires sont réduites. Les enfants doivent rester patients avant de retrouver les cours de récréation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne