Les neurosciences au secours de l'école?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Neurosciences et éducation, la bataille des cerveaux. C'est le titre d'un dossier que vient de publier l'Institut français de l'éducation. Il démonte pas mal d'idées reçues sur la façon dont on apprend, dans la vie et à l'école.

Présentation de la note de l'Institut français de l'éducation, de Marie Gaussel et Catherine Reverdy

"Les débats houleux entre neurosciences et éducation existent depuis
quelques décennies, mais prennent un nouveau tournant depuis les progrès
considérables faits en imagerie cérébrale. Ces techniques semblent
produire aujourd'hui de fascinantes images d'un cerveau qui s'active
sous l'effet de la pensée. Qu'en est-il réellement ? Quelles sont les
avancées dans ce domaine qui intéressent directement l'éducation et les
élèves ? Comment peut-on appliquer ces résultats en salle de classe ?
Ce dossier d'actualité aborde la manière dont les neurosciences
appréhendent l'apprentissage, notamment à travers les recherches qui
portent sur le développement cognitif des enfants. Au coeur de domaines
très divers comme la biologie, la psychologie, la médecine,
l'informatique, la sociologie ou la philosophie, les études sur le
cerveau apportent des éléments de réponse aux mécanismes de construction
des connaissances par les élèves, des pistes de recherche sur l'origine
de certains troubles de l'apprentissage et permettent d'envisager les
enjeux liés à la petite enfance sous un nouvel angle.
Les
répercussions issues de la fascination et du pouvoir "scientifique"
qu'exerce la neuro-imagerie sur le public, les enseignants et les
décideurs, avec par exemple la volonté de certains neuroscientifiques de
transférer les résultats de leurs recherches en salle de classe et de
former les enseignants aux méthodes pédagogiques les plus efficaces sont
traitées. Cette "neurophilie" peut également être à l'origine de
mauvaises interprétations des résultats de recherche, appelées ici
neuromythes"

Vous êtes à nouveau en ligne