Les lycéens et l'industrie : je t'aime moi non plus

Certaines industries souffrent – et on en parle régulièrement sur France Info – mais d'autres recrutent. Et elles ont parfois du mal à trouver des candidats. L'Ecole nationale supérieur des arts et métiers a voulu comprendre pourquoi. Elle vient de réaliser une étude sur " les lycéens et l'industrie ". On en parle avec Alexandre Rigal, de l'Ensam...

Les principaux enseignements du sondage Opinion Way sur Les lycéens et l'industrie :

"Les évocations spontanées des étudiants concernant l'industrie sont partagées. Mentionnant avant tout des mots neutres descriptifs ('usine', 18% - 'ingénieur', 18% - 'automobile', 14%), les lycéens citent également des mots positifs ('technologie', 6% - 'innovation', 5% - 'avenir', 4%) comme négatifs ('licenciements', 12% - 'difficile', 8% - 'salissant', 2%).
Cette perception mitigée de l'industrie se ressent au travers de l'opinion qu'ils déclarent en avoir : 69% des lycéens en série Scientifique (S) ou Technologiques affirment avoir une bonne opinion de ce secteur (71% parmi les garçons, 73% parmi les séries Technologique et 73% en IDF).
Ceci étant, et malgré un score qui paraît relativement bon, ces résultats sont à nuancer : comparativement aux autres secteurs d'activité testés, l'industrie bénéficie de la moins bonne opinion, exæquo avec l'agriculture (69% également). Le commerce et l'artisanat sont les mieux perçus (87%, 90% parmi les séries Technologiques), suivis des services à la personne et des services aux entreprises (respectivement 77%). Par ailleurs, l'appréciation des lycéens est nuancée : parmi les 69% qui ont une bonne opinion de l'industrie, seuls 10% déclarent en avoir une très bonne opinion (19% parmi les séries Technologiques vs. 8% parmi les étudiants en série S).
Plus en détail, les lycéens observent des points forts et des points faibles de l'industrie. Les capacités de l'industrie à contribuer à l'innovation (90%) ou encore à permettre d'être en contact avec les technologies de pointe (90%) sont particulièrement saluées par les lycéens interrogés.
Ces derniers reconnaissent aussi la diversité des métiers (83%), et ce malgré leurs difficultés à sortir des représentations d'Epinal autour de
l'usine et de l'automobile aujourd'hui malmenées par l'actualité. Ils perçoivent également dans l'industrie des perspectives de carrières à
l'international (74%) mais aussi le fait que ce secteur emploie de plus en plus de personnel qualifié (71%, 78% parmi les séries
Technologiques). A l'inverse, la qualité du cadre de travail ou encore la dimension RSE de l'industrie resteraient à prouver : ainsi moins d'un lycéen sur deux estime que les entreprises industrielles offrent de bonnes conditions de travail (49%), de bonnes rémunérations (45%) ou encore que ce sont des entreprises respectueuses de leurs salariés (39%) et encore moins de l'environnement (30%)."

Lire la suite

Vous êtes à nouveau en ligne