Le BTS victime de ce qui fait son succès?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La promotion scolaire existe, la chercheuse Sophie Orange l'a rencontrée : elle publie aux Presses universitaires de France son doctorat consacré aux BTS, les Brevets de techniciens supérieurs.

Présentation de L'autre enseignement supérieur. les BTS et la gestion des aspirations scolaires par l'éditeur (PUF)

"La seconde massification scolaire au seuil des années 1990 a conduit un
certain nombre d'enfants d'ouvriers et d'employés au baccalauréat puis à
l'enseignement supérieur. Or, ces " nouveaux étudiants " ne se sont pas
répartis au hasard des filières et ont trouvé, dans les BTS, une voie
de poursuite d'études privilégiée. À l'heure actuelle, les BTS
continuent d'accueillir en plus forte proportion que les autres filières
les minorités de l'enseignement supérieur que sont les bacheliers
d'origine populaire, les bacheliers technologiques et les bacheliers
professionnels. Comment expliquer la conversion aux études longues
d'élèves qui en étaient jusque-là tenus à distance ? Comment comprendre
leur orientation massive vers les BTS ? Quels effets la position
marginale des BTS au sein de l'enseignement supérieur a sur ces publics,
sur leurs parcours et sur leurs aspirations ?
"

Présentation de la thèse de Sophie Orange sur educpros :

"Voies d'accès privilégiées, voire exclusives à la
poursuite d'études des bacheliers technologiques et professionnels, les
BTS contribuent largement à la démocratisation de l'enseignement
supérieur. Cependant, par leurs caractéristiques propres, ces diplômes
limitent aussi les ambitions scolaires au-delà du bac + 2. Telle est
l'analyse développée par Sophie Orange, sociologue, maître de
conférences à l'université de Nantes et auteur d'une thèse intitulée *' L'autre supérieur. Aspirations et sens des limites des étudiants de BTS'* , qui a reçu le premier prix du 21e concours de l'Observatoire de la vie étudiante (OVE) "

Lire la suite.

Vous êtes à nouveau en ligne