La lutte contre le décrochage passe-t-elle par des politiques très localisées ?

Vincent Peillon en a fait un de ses objectifs prioritaires : il veut lutter contre le décrochage scolaire. Pour ce faire, le Centre d'études et de recherche sur les qualifications préconise une approche territoriale car on ne décroche pas partout pour les mêmes raisons.

Explications avec Gérard Boudesseul du Cereq...

Pour en savoir plus :

Le résumé de la note du Cereq :

"Les moments de rupture éducative ne sont généralement que la face
visible et brutalement émergente d'un malaise de longue durée chez les
jeunes. S'il est toujours difficile de mettre fin aux sorties de
formation initiale, agir sur l'exposition au risque de décrochage
n'aurait-il pas quelque effet? Une action sur les contextes serait alors
à mener en parallèle avec les suivis individuels souvent préconisés."

Télécharger la note.

Vous êtes à nouveau en ligne