Des projets de mécatronique aux Mines pour transcender les barrières

Une année durant, des élèves de la prestigieuse écoles des Mines de Paris ont travaillé main dans la main avec des élèves de BTS de douze lycées franciliens. Objectif : construire un petit satellite. Le résultat vient d’être présenté lors du forum Mécatronique des Mines de Paris. Retour sur cette expérience avec Yvon Gaignebet, professeur à l’école des Mines, initiateur de ce projet.

La mécatronique, cette discipline mélangeant mécanique, électronique et informatique, permet notamment de construire des systèmes complexes, comme des drones, des robots, ou encore des véhicules solaires.

Cette année, avec le projet SpaceCube13, les étudiants de l'école des Mines ont construit un petit satellite, QB50 : 10x10x20 centimètres. Un objet pour permettre de mieux comprendre l’atmosphère qui entoure la Terre. Il est composé d’une structure en aluminium, de deux panneaux solaires et d’une sonde, et pourra résister aux écarts de température de l’espace.

Chaque année, l'école des Mines propose à ses étudiants un projet de mécatronique, avec plusieurs objectifs.

faire appréhender les problèmes associés à la conception et à la réalisation de systèmes techniques, en intégrant mécanique et électroniquesensibiliser les étudiants aux problèmes du travail en équipe. Pendant la mise en oeuvre de ce projet, les étudiants de l'école des Mines sont par groupes de 8 à 10 élèves. Pour le mener à bien, ils disposent de cours spécifiques, et font appel à des experts pour répondre aux questions liées à la conception des systèmes ou à l'utilisation de nouveaux logiciels.