Les femmes, parents pauvres de la retraite

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

S’il existe une inégalité criante entre les femmes et les hommes c’est bien celle de la retraite. Certes les règles de constitution de droits à la pension sont identiques : même règles de calculs, même durée de cotisation, même âge légal pour le départ en retraite. Mais en fin de compte, le montant de la pension est notablement en défaveur des femmes.

Elles sont moins souvent cadres et travaillent souvent  dans des secteurs d’activité où les salaires sont plus faibles : le commerce de détail ou les services  la personne,par exemple. Quant aux trajectoires tronquées évoquées par Françoise Kleinbauer, PDG de France Retraite, elles s’expliquent du fait des maternités, qui s’accompagnent d’interruption de carrière et de travail à temps partiel.

Et signe des temps, les plus pauvres de demain seront, non plus les vieilles veuves que l’on a cherchées à juste titre à protéger, mais les jeunes retraitées qui  ne vivent pas en couple et qui n’auront pas droit à la pension de réversion.

Vous êtes à nouveau en ligne