L'épargne salariale, attentes et griefs des salariés

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’épargne salariale, c’est principalement la participation des employeurs, l’intéressement, les plans d’épargne d’entreprises que sont les PEE et les PERCO (Plan d’épargne retraite collectif)

Tous les salariés n’ont pas la chance de pouvoir disposer d’une telle épargne. Le quatrième Baromètre annuel du Club de l’épargne salariale et d’Harris Interactive met en évidence leur perception de l’épargne salariale mais aussi leurs griefs.

54% des salariés interrogés estiment que l’épargne salariale devrait être un partage des profits

42% d’entre eux disent qu’elle devrait davantage contribuer au financement des retraites.

Pas étonnant quand on sait que la retraite est devenue depuis quelques années la principale préoccupation des Français, qu’ils soient âgés ou pas.

 

En revanche, ils ne sont plus que 11% à juger que cette épargne devrait davantage servir au financement des entreprises. Autrement dit, une fois acquise, cette épargne doit rester leur propriété, et seulement leur propriété.

Pour compléter leur retraite, les salariés font appel à des placements extérieurs à l’entreprise : PEA, assurance vie et Livrets pour 62% d’entre eux et 46% font appel à des produits d’épargne dans leur entreprise comme les PEE et les PERCO. Et enfin, ils sont 36% à compter sur une épargne pierre.

Comme le montre le baromètre, cette épargne salariale, qui représente tout de même un pactole de près de 30 milliards, devient de plus en plus importante dans le cadre de la préparation de la retraite de nos concitoyens. 

Vous êtes à nouveau en ligne