L'alarme, votre meilleure arme contre les cambriolages

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est le retour des vacances, vous constatez que vous avez été cambriolé. Alors que faire pour éviter que cela ne se reproduise ? Une alarme bien pensée peut être une solution.

Selon le ministère de l’Intérieur, 95% des voleurs s’enfuient dès le déclenchement du niveau sonore. Inutile cependant de transformer sa maison en camp retranché.

Le bons sens doit guider chacun d’entre nous.

L’alarme est le complément de la sécurité des biens (et des personnes). Il faut avant tout faire vérifier que les serrures donnent du fil à retordre aux cambrioleurs. 80% des intrus pénètrent par la porte.

Pour ce qui est du choix de l’alarme, vous pouvez vous adresser à votre assureur. Il connaît les marques avec lesquelles il travaille et surtout, vous pouvez lui demander une réduction de votre prime d’assurance, si votre installation est conforme à ce qu’il souhaite.

Soit vous l’installerez vous-même, soit vous ferez procéder à sa mise en place par un professionnel. Vous débourserez souvent autours de 1.000 euros pour votre achat. Pour cela, vous aurez droit à une centrale, à des détecteurs à fixer sur vos fenêtres et portes, détecteurs de différentes familles, volumétriques, à infrarouge (sensible à la chaleur) ou à hyperfréquences. A cela, s’ajoutent les avertisseurs qui sont des sirènes intérieures et extérieures.

Pour l’extérieur, choisissez-les munies d’un flash qui permettra aux autorités de localiser plus rapidement l’appartement ou le pavillon cambriolé. Les alarmes sont aussi assorties d’un transmetteur téléphonique pour vous signaler une intrusion (à vous, vos voisins et toute personne de votre choix).

Et la télé surveillance ?

Les avis sont mitigés. Après avoir tenté de vous avertir et si l’appel est sans réponse, la surveillance va dépêcher un agent de sécurité qui se rendra à votre domicile. Outre le temps de trajet qui peut parfois être long, il faut savoir que les contrats sont souvent de longue durée (en général quatre années) et qu’il n’est pas simple de se désabonner à l’instar de ce que pratiquent les opérateurs téléphoniques.

Quant au prix, il se situe entre 30 et 50 euros par mois. Mieux vaut lire son contrat d’abonnement avant de se décider et vérifier ce qui est facturé en plus de la prestation de base (location et maintenance du matériel, frais pour alertes injustifiées etc…)

Vous êtes à nouveau en ligne