Comment bien choisir une maison de retraite ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

1- Renée cherche une maison de retraite pour son père. Quels sont les éléments à prendre en compte pour faire le bon choix et selon quels critères ?

Tout d’abord, premier facteur, Renée doit prendre en considération les besoins de son père. En effet, le terme "maison de retraite" comprend des établissements différents. Certains sont médicalisés et d’autres pas. Avec des établissements qui peuvent être publics ou privés ou encore relever du secteur associatif. Les maisons de retraite qui relèvent du secteur public restent placées sous le contrôle de l’Assistance publique. Si elles sont conventionnées, elles sont alors obligatoirement médicalisées.

Il existe plusieurs catégories de maisons de retraite ?

Oui. Dans ses démarches, Renée rencontrera différents types de "maisons de retraite". Les EPHA sont des établissements d’hébergements pour personnes âgées. Les EPHAD s’adressent à ceux qui sont frappés par la « perte d’autonomie »( dépendance). Pour prétendre à cette dernière appellation, ils ont obligatoirement signé une convention de cinq années avec le département ou l‘Etat qui les obligent à respecter un cahier des charges et une démarche qualité. Ces établissements sont régulièrement inspectés par la DASS. On rencontre aussi des MAPA (Maisons d’accueil pour personnes âgées), des MARPA (Maisons d’accueil rurales pour personnes âgées) ou encore des MAPAD (Maisons d’accueil pour personne âgées dépendantes) et des "Résidences services" qui appartiennent au secteur privé et restent un compromis entre le logement personnel et la maison de retraite. On peut vivre "chez soi" et profiter d’infrastructures communes pour se retrouver. Ce type d’établissement dans le secteur public se dénomme "foyer logement" et relève du secteur social.

La situation géographique est aussi un facteur à prendre en compte ?

C’est le deuxième facteur à prendre en compte. Un endroit accessible qui lui permettra de recevoir des visites.
_ Il faut aussi veiller à la qualité de l’accueil et des infrastructures. Certains établissements proposent des activités (divertissements, sorties, activités culturelles) et d’autres se contentent du strict minimum (hébergement). Enfin, dernier élément, la tarification. Il y a celle qui concerne l’hébergement et celle qui a trait aux soins.

Tout cela a forcément un coût ?

Le coût varie de façon très importante selon les services rendus (entre 1.000 et 3.000 euros mensuels). Sachez enfin qu’il existe un certain nombre d’aides financières destinées aux personnes âgées comme les aides sociales, celles au logement et l’APA, une allocation attribuée selon le degré de dépendance de l’intéressé.

2- Maintenant, une question de Laurent sur le transfert d’un PEL d’une banque à l’autre. Est ce que c’est possible ?

On peut transférer son PEL vers une autre banque, profiter d’un prêt et récupérer la prime d’Etat à condition de respecter certaines procédures au demeurant fort simple.
_ Il suffit de mettre fin au plan d’épargne logement et de transférer les droits à prêt à la nouvelle banque. Du coté du prêt, il est possible d’emprunter jusqu’à 92.000 euros. Le montant dépend de l’épargne accumulée. Pour récupérer la prime d’Etat dont le montant est plafonné à 1.525 euros, une astuce : il faut réaliser quelques travaux d’extension, de réparation ou d’amélioration dans sa résidence principale et de les financer à crédit en veillant à ce que le montant du prêt et celui des travaux soient en cohérence.

Vous êtes à nouveau en ligne