Choisir un syndic de copropriété

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Julien voudrait savoir comment choisir un syndic de copropriété, quel est son rôle exact et quels sont ses pouvoirs.

Son rôle :

Le syndic est un organe élu par l’assemblée des copropriétaires. À l’instar d’une république, le syndic représente le pouvoir exécutif et l’assemblée générale des copropriétaires le Législateur. La mission consiste à faire respecter le règlement de la copropriété, à convoquer l’assemblée générale (pour cela il doit tenir à jour la liste de l’ensemble des copropriétaires, à faire exécuter les décisions de l’assemblée et plus généralement à accomplir les actes de gestion et d’administration de l’immeuble. Il est désigné à la majorité des voix des copropriétaires réunis pour l’occasion en assemblée.

La sélection :

Avant de choisir, il faut s’adresser à plusieurs cabinets de gestion et les mettre en concurrence. Se renseigner auprès d’autres copropriétés gérées par eux pour connaître l’avis des copropriétaires. Vérifier la solvabilité, interroger le greffe du tribunal de commerce (K Bis) pour être certain qu’ils ne sont pas dans une situation financière critique. Puis, soumettre les offres au conseil syndical avant de les proposer à l’assemblée générale des copropriétaires. Ensuite, mieux vaut nommer le syndic pour une période d’un an car il reste plus simple de ne pas renouveler son mandat plutôt que de le rompre.

Le montant des honoraires :

Les honoraires d’un syndic sont fixés par décision de l’assemblée générale à la majorité des voix exprimées des propriétaires présents ou représentés. Dans ses honoraires figurent deux postes : la gestion courante et ceux déterminés pour les prestations particulières. Le conseil syndical a tout intérêt à exiger un décompte détaillé de ces deux enveloppes avant de le communiquer à l’assemblée. Chaque renouvellement de mandat sera l’occasion d’un nouvel examen des tarifs des prestations.

Limiter les pouvoirs de dépenses du syndic :

Le plus gros contentieux entre la copropriété et son syndic concerne le montant des travaux effectués par le syndic et contestés ensuite par les copropriétaires. Il suffit de limiter le montant que le syndic peut engager pour anticiper ce type de conflit

Le rôle du conseil syndical :

Le conseil syndical est composé d’au moins trois copropriétaires (éventuellement leurs conjoints ou compagne et compagnons pacsés). C’est un organe obligatoire élu par l’Assemblée des copropriétaires pour une durée de 3 ans. C’est un poste idéal d’observation et de contrôle du syndic. Cet organe a en effet un droit de regard sur la gestion des comptes.

Vous êtes à nouveau en ligne