Profession : reporter. Le faux Xavier Dupont de Ligonnès : le reportage, point de bascule d'une enquête

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En octobre 2019, les journalistes et reporters ont vécu un véritable ratage médiatico-policier. Alors que quatre sources de police donnent pour certifiée l'arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès en Écosse, toutes les chaînes partent dans des spéciales, les rotatives s'emballent. À ce moment-là, Gaële Joly de franceinfo fait un reportage qui va tout changer. 

12 octobre 2019 : la "spéciale" Xavier Dupont de Ligonnès a démarré sur franceinfo. Toutes les chaînes connaissent l'effervescence des directs et réactions. C'est officiel. Xavier Dupont Ligonnès a été arrêté à l'aéroport de Glasgow en Écosse. Quatre sources de police le confirment. Les principales agences de presse. Le conditionnel n'est même pas employé. Ou alors à de très rares exceptions. 

L'arrestation d'un faux XDDL

L'homme que l'on prend pour Xavier Dupont de Ligonnès habiterait donc Limay dans les Yvelines. Gaële Joly, journaliste du service police-justice de franceinfo se rend immédiatement sur place. Les forces de l'ordre procèdent déjà aux premières perquisitions du domicile.

Gaële Joly qui est une des premières reporters sur place avise une voisine hébétée : "Ça ne peut pas être Xavier Dupont de Ligonnès, c'est Guy Joao. Je suis une amie de sa mère et son fils, ce n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès voyons !".

Mais la police poursuit ses perquisitions, et voilà Gaële Joly en direct à l'antenne pour évoquer l'investigation policière sur les lieux. Gaële qui s'autorise un ou deux conditionnels après la conversation avec la voisine. 

Mais de tous les côtés, l'information est sûre

L'homme de Limay est Xavier Dupont de Ligonnès. Il est une heure du matin et en marchant dans le quartier résidentiel, Gaële Joly aperçoit un salon éclairé, et en s'approchant de la fenêtre elle voit les images de BFM. Le couple qui vit ici lui ouvre la porte. L'homme est survolté. Il montre à la journaliste de franceinfo les photos de son ami Guy Joao, que la police a arrêté à Glasgow. Et en même temps, sur l'écran de la télé, la photo de Guy Joao. Le même homme, sauf que le script le présente comme étant Xavier Dupont de Ligonnès.

Dans le micro de Gaële Joly, l'homme crie presque : "C'est une monumentale connerie. Guy, il travaille chez Renault depuis 30 ans. Il a bouffé à la maison avant hier. Il était à Glasgow pour rejoindre sa femme qui est écossaise". On peut réentendre ce témoignage dans la chronique du jour. 

12 octobre 2019. A limay dans les Yvelines devant le domicile de Guy Joao, l\'homme que la police écossaise suspectait d\'être Xavier Dupont de Ligonnès. 
12 octobre 2019. A limay dans les Yvelines devant le domicile de Guy Joao, l'homme que la police écossaise suspectait d'être Xavier Dupont de Ligonnès.  (PHOTOPQR / LE PARISIEN / MAXPPP)

Gaële Joly se souvient de son trouble face à l'emballement médiatique

Elle est évidemment convaincue que l'homme arrêté n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, mais toute la presse française affirme le contraire. Comment se mettre en travers de ce rouleau compresseur ? Comment convaincre sa rédaction en chef au téléphone ? 

Dans Profession Reporter, Gaële Joly rembobine le fil de cette nuit atypique. La matinale en spéciale de franceinfo qui va s'appuyer sur le témoignage du voisin pour distiller les premiers éléments du doute, jusqu'à la mi-journée, où l'information sera confirmée : l'homme arrêté est Guy Joao, et n'a rien à voir avec Xavier Dupont de Ligonnès. 

Si la presse dans son ensemble a fait son mea culpa dans cette affaire, aujourd'hui on se souviendra aussi que c'est un reportage de terrain, simple enquête de voisinage, qui aura été le point de bascule d'une affaire policière. 

Vous êtes à nouveau en ligne