Prenez soin de vous. Reconnectez-vous à la nature

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, les bienfaits de la nature pour notre santé, études scientifiques à l'appui.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

55% des hommes vivent aujourd'hui en ville. Ils seront sept sur dix en 2050. Et si ce béton, ce gris, cette urbanisation galopante avait un effet sur notre bien-être ? Et si à l’inverse, un retour à la nature pouvait nous rendre plus heureux ?

Vous l’avez peut-être déjà ressenti en rentrant d’un week-end à la campagne ou d’une balade en forêt ? De nombreuses études scientifiques tendent aujourd'hui à prouver les bienfaits de la nature sur notre santé. Du Japon, au Canada, des pays scandinaves à la Californie, la journaliste Pascale d’Erm a entrepris d’aller à la rencontre de ces chercheurs, qui prêchent, selon elle dans le désert depuis 25 ans et qui sont prêts maintenant à communiquer leurs résultats. Elle retrace cette aventure scientifique dans un documentaire et un livre Natura, aux éditions Les liens qui libèrent.

NATURA - Trailer VF from alter production on Vimeo.


Ce que ces études révèlent, c'est que la nature nous est vitale. Dès 1984, un architecte suédois, Roger Ulrich montre que les patients hospitalisés dans une chambre donnant sur un parc arboré guérissent plus vite et avec moins d’antidouleurs, que ceux dont la fenêtre donne sur un mur. Depuis, d’autres études ont prouvé que la présence de plantes, pourtant interdites dans les hôpitaux français, calme l’anxiété et la fatigue mentale des patients comme des soignants. 
Le simple fait de voir des images de nature agit en effet sur une zone du cerveau, qui libère alors de grandes quantités de sérotonine, l’hormone du bien-être. La simple vue de la nature peut donc être source de bien-être. Mais c’est encore plus vrai si vous vous promenez dans la nature.

"Bouger" dans la nature est essentiel

En 2015, des chercheurs de Stanford en Californie ont fait marcher deux groupes, l’un dans les rues bruyantes de Palo Alto, l’autre dans un parc avec des séquoias. Ils ont ensuite mesuré leur activité cérébrale avec des IRM, et leurs données physiologiques (pouls, taux de cortisol, l’hormone du stress et rythme cardiaque). Le groupe qui avait marché dans le parc avait moins de pensées ruminantes, celles qui reviennent en boucle et sont à l’origine des états dépressifs. Ce n’est donc pas le simple fait d'avoir une activité physique, mais bien d'évoluer, de bouger dans la nature qui procure un bienfait. Et les Japonais l’ont compris dès les années 80 avec les shinrin yoku, ces bains de forêt prescrits notamment pour lutter contre le stress et renforcer l'immunité. Dans l’Ilinois, des chercheurs ont aussi montré que des enfants hyperactifs arrivent à mieux de concentrer après seulement vingt minutes de marche. Ce qui explique le succès des écoles forestières largement répandues en Scandinavie, et qui se sont multipliées en Allemagne, en Suisse, mais aussi aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Donc profitez du printemps pour vous reconnecter à la nature et en redécouvrir les bienfaits pour le corps et l'esprit. Et si vous êtes citadin, commencez par une simple plante verte sur votre bureau, un potager sur votre balcon, ou un week-end à la campagne pour l’Ascension.

Vous êtes à nouveau en ligne