Prenez soin de vous. Réconciliez-vous avec l'orthographe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, des conseils pour ne plus faire de fautes d'orthographe.

Vendredi, les résultats du bac seront normalement affichés à l'entrée des lycées. Mais il y aura sans doute des surprises, avec des copies sanctionnées à cause d'un trop grand nombre de fautes d'orthographe. Un problème auquel les jeunes risquent ensuite d'être confrontés pendant leurs études et plus tard, dans leur vie professionnelle. Alors, pourquoi ne pas profiter de l'été pour améliorer son orthographe ?

C'est ce qu'a réussi à faire Anne-Marie Gaignard, taxée de "nulle en orthographe" pendant toute sa scolarité, et ensuite stigmatisée dans sa carrière de commerciale : "Relisez-vous, l'image de l'entreprise en prend un coup".

Les fautes, un critère rédhibitoire

A 36 ans, elle se découvre dysorthographique et décide d'apprendre par cœur le dictionnaire et de décortiquer la grammaire française pour enfin se l'approprier. Elle imagine alors Hugo et les rois, pour aider les enfants à apprivoiser les auxiliaires "être" et "avoir", elle crée pour les adultes Défi 9, et ouvre des centres de formation en orthographe. Ses méthodes sont saluées par l'Académie française et validées par les grammairiens des éditions Robert.

Elle vient de publier Coaching pour un mail efficace et sans faute, aux éditions Deboeck, après avoir constaté que 90 % des mails envoyés en entreprise contenaient au moins une faute d'orthographe. De quoi vous faire perdre un contrat. Rédhibitoires aussi dans un CV, les fautes sont devenues un critère de sélection à l'embauche.

Pour écrire un mail sans faute, Anne-Marie Gaignard pose d'abord des conseils d'écriture. Ne vous perdez pas dans un texte à rallonge et choisissez un objet précis contenant l'idée principale de votre message. Rédigez ensuite trois paragraphes, pas plus car votre interlocuteur n'en retiendra que 30 %. Faites des phrases courtes et répondez aux questions "qui ?", "quand ?", "où ?", "pourquoi ?" et "comment ?". 

Remonter chaque phrase à l'envers

Mettez de la vie dans votre écrit, du ressenti, en employant des mots qui touchent aux cinq sens, pour mieux capter l'attention de votre destinataire. Et le tout en dix minutes, pas plus. Une fois le message rédigé, partez maintenant à la chasse aux fautes sans trop compter sur les correcteurs automatiques, qui laissent passer des erreurs. Pour relire votre texte, oubliez le balayage habituel de gauche à droite. Anne-Marie Gaignard suggère de partir du point et de remonter chaque phrase à l'envers.

A partir de là, vérifiez toutes les terminaisons en "é", "i" et "u" pour trouver le bon accord. Faites la même chose avec les pluriels et cherchez ensuite les verbes en vous posant la question "qui est-ce qui ?" pour trouver le sujet.

Où est placé le COD ? 

Avec l'auxiliaire "avoir", demandez-vous "qui ?" ou "quoi ?". Partez du point et accordez uniquement si vous devez repasser devant "avoir" pour aller chercher la réponse. Pour les mots difficiles, autorisez-vous une seule vérification avec le clic droit de la souris, et associez ensuite au mot une image mentale pour vous en souvenir. Pour le "à" de "là-bas", imaginez l'aiguille d'une boussole que vous pointez du doigt et qui désigne toujours un lieu.

Une fois ces différentes techniques appliquées, vous pourrez envoyer un mail ou rendre une copie d'examen en toute sérénité.

Vous êtes à nouveau en ligne