Prenez soin de vous. Mettez du vert dans votre quotidien

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, les avantages d'avoir des plantes vertes près de soi.

Créer des forêts urbaines dans Paris, végétaliser les cours de récréation des écoles ou encore planter des potagers autour des arbres sur les trottoirs. Les initiatives ne manquent pas pour ramener la nature dans les villes, et c'est bon pour notre moral.

Pour le naturaliste Marc Giraud, auteur du livre Le bonheur est dans la nature, aux éditions Delachaux et Nestlé, il faut mettre du vert dans notre quotidien. Ce besoin de nature remonte à nos ancêtres préhistoriques, des primates arboricoles, qui vivaient dans les arbres. C'est à cette période qu'ils ont développé des récepteurs sensoriels à la nature. Et même des milliers d'années après, notre rétine y est toujours sensible. La simple vue de la verdure nous fait du bien. Bref, nous sommes faits pour vivre au contact de la nature.

Mais à force de vivre en ville et de ne plus voir la nature, nous ne nous apercevons même plus qu'elle nous manque. C'est le syndrome du manque de nature. Même dans les dessins animés de Disney, elle disparaît. C'est ce que montre une étude réalisée en 2016, notamment par une équipe du Museum national d’histoire naturelle de Paris. Fini les innombrables animaux autour de Bambi et ou la course de Blanche Neige à travers la fôret. Aujourd'hui, la nature doit être domestiquée pour ne plus nous faire peur.

Une plante verte, c'est dejà un début

Même si rien ne remplace la nature sauvage, un pissenlit sur un trottoir ou une plante verte sur notre bureau peuvent déjà nous faire du bien, affirme Marc Giraud. C'est une forme de liberté dans notre univers minéral, une fantaisie dans la routine rectiligne de notre mobilier et cela contribue à l'éveil de nos sens.

Frottez un peu de menthe dans une pièce, vous êtes déjà à la campagne. Plantez des plantes aromatiques sur votre balcon. Vous allez créer un mini écosystème et vous pourrez contempler les butineurs. Si vous avez des enfants, c'est le bon moment pour semer des radis. Ils vont apprendre la patience, l'échec si ça ne pousse pas et le plaisir in fine de manger ce qu'ils ont planté eux-mêmes. Une bonne manière de donner de la valeur à la nourriture et de moins gâcher ensuite.

Plus qu'une mode, Marc Giraud voit dans cette tendance à végétaliser les villes une prise de conscience bien plus profonde et un premier pas vers une plus grande protection de la vraie nature. Plus on la connaît, plus on l'aime.

Vous êtes à nouveau en ligne