Prenez soin de vous. Mangez des protéines au petit-déjeuner

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Et maintenant on mange quoi? C'est la question que pose le nouveau numéro du magazine Sens et Santé du Monde, en partenariat avec France Info, et à laquelle nous allons répondre tous les jeudis pendant cinq semaines dans ce rendez-vous d'antenne.

Alors qu'on se méfie de plus en plus du contenu de son assiette, le Monde Sens et Santé a sollicité plusieurs experts en nutrition pour nous aider à remettre du sens dans notre alimentation. Parmi eux, Jacques Dechance, expert en prévention santé, consultant en entreprise, auteur, et intervenant dans l'école de coaching Espace Transitions.

Avec lui, nous allons dérouler le menu idéal pour chaque repas de la journée et surtout, nous allons vous expliquer pourquoi. 

Des protéines au petit-déjeuner

Le matin, notre corps a besoin de synthétiser des neuro-transmetteurs, comme la dopamine qui est l'accélarateur de notre journée. Pour cela, il faut consommer des acides aminés qu'on ne trouve ni dans les tartines de confiture, ni dans les céréales, mais dans les protéines. C'est donc le moment de manger des oeufs, de la dinde, de l'houmous, des champignons et ce d'autant plus que jusqu'à midi, le corps secrète en nombre des protéases, les enzymes qui permettent de bien digérer ces protéines.

Pour l'énergie, pas de pain, mais plutôt du bon gras : huile d'olive, avocat ou purées d'oléagineux, d'amande par exemple. Et si vous voulez éviter le coup de fatigue du milieu de matinée, supprimez les glucides, ou alors un peu de pain complet ou au levain.

Une assiette tout en couleurs au déjeuner

Préparez une seule assiette, avec du chaud et du froid, du cru et du cuit, dont 70% de végétaux : de la salade, des crudités et des légumes, de saison, al dente, idéalement chauffés à feu très doux.

Ajoutez du poisson ou de la viande, mais marinée de préférence avec beaucoup d'épices, ce qui limite la production de globules blancs nécessaires pour digérer la viande. C'est elle qui entraîne fatigue et inflammation du corps si on en mange trop de viande. Pour maintenir l'énergie jusqu'au soir, consommez aussi des glucides, mais on évite les frites, car à partir de 14 heures, le corps synthétise moins bien les lipides et donc on stocke le gras.

Un goûter pour préparer son sommeil

Ne prenez pas de dessert à midi, gardez cette note sucrée pour le goûter, sinon gare à l'envie de sieste en début d'après-midi Le goûter idéal se compose d'une poignée d'amandes, de chocolat noir et d'une banane, des aliments riches en tryptophane, le précurseur de la sérotonine, l'hormone de la bonne humeur et de la détente, qui va permettre de préparer une bonne nuit de sommeil.

Terminez la journée le soir avec un dîner digeste, plutôt végétarien.

Vous êtes à nouveau en ligne