Prenez soin de vous. Jeûner

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, les bienfaits du jeûne sur la santé. 

"Détox, une nouvelle philosophie". C'est le titre à la une de L'Obs jeudi 13 juin, en partenariat avec franceinfo. Loin d'être une simple mode, elle présente de nombreux bienfaits, aujourd'hui validés par la science. Sauter un repas ne serait finalement pas si mauvais et pourrait même être une solution face à notre société de surabondance et aux maladies de civilisation qui en découlent : maladies cardio-vasculaires, diabète, allergies, cancer. Le naturopathe Thomas Uhl le constate dans son centre de détox, La pensée sauvage : "Le stress, la sédentarité et notre alimentation trop riche en viande et transformée, affaiblissent notre organisme. La détox est idéale pour sortir de ce cercle vicieux. Comme une mise au vert de notre corps."

Car si l'organisme a besoin de nourriture pour fonctionner, "manger trop souvent finit par user l'organisme prématurément", prévient le docteur Frédéric Saldman, spécialiste en médecine préventive et auteur de Vital aux éditions Albin Michel. Qui n'a jamais eu envie de dormir après un repas copieux, alors que ceux qui pratiquent le jeûne décrivent au contraire un véritable regain d'énergie.

L'autophagie : renouvellement cellulaire

Ce que les religions et les traditions millénaires encourageaient est maintenant validé par de nombreuses études scientifiques. Un chercheur italo-américain, Valter Longo a ainsi montré qu'à partir de 36 heures sans manger, ou très peu, l'organisme produit de l'énergie à partir de ses réserves, grâce à l'autophagie. Ce mécanisme permet un renouvellement cellulaire quasi complet. Les cellules privées de nourriture vont s'autodigérer et s'autodétruire, ce qui va permettre notamment de régénérer la paroi interne de l'intestin. Intestin qui assure 75% des fonctions du système immunitaire et produit 95% de la sérotonime, l'hormone du bien-être. Il est ainsi prouvé que jeûner renforce les défenses immunitaires et améliore les performances intellectuelles, la mémoire et les capacités d'apprentissage. Attention quand même à l'hypoglycémie chez certains. Consultez votre médecin en cas de doute.

Le jeûne séquentiel quotidien est le plus facile pour commencer, selon le docteur Saldman. Vous ne mangez rien pendant 16 heures, entre 21h et 13h le lendemain par exemple. Il est important de bien vous hydrater avec de l'eau ou des tisanes. La détox végétale à base de fruit et de légumes est moins dure à suivre. Le naturopathe Romain Vicente, auteur de Je jeûne, aux éditions Eyrolles conseille lui des jeûnes de trois à dix jours à chaque changement de saison. Mais c'est l'été la semaine prochaine, ça tombe bien !

Vous êtes à nouveau en ligne