Prenez soin de vous. Ecrasez votre dernière cigarette.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, peut-on arrêter de fumer par sa simple volonté ? 

Cancers, maladies cardiovasculaires ou respiratoires, selon l'Organisation mondiale de la santé, le tabac tue une personne toutes les six secondes dans le monde, plus de sept millions de morts au total chaque année, et 75 000 en France.

À l'occasion de la journée mondiale sans tabac vendredi 31 mai, je me suis demandée pourquoi certains arrivaient plus facilement que d'autres à arrêter de fumer. Géraud Guillet a écrasé sa dernière cigarette après avoir vu Révélations sur les coulisses de l'industrie du tabac. Le film de Michael Mann a agi sur lui comme une détonation et provoqué une immense colère dont il s'est servi pour arrêter de fumer, sans traitement, par sa seule volonté. Il a voulu partager son expérience, persuadé que chacun à en lui les ressources pour faire de même.

Géraud Guillet a identifié sept motivations, qui chapitrent son livre L'expérience Tesk, à la fin de ce livre, vous ne fumerez plus ! Par exemple, la peur : la cigarette tue la moitié de ceux qui en fument. Le savoir : la fumée de cigarette contient plus de 4 000 substances chimiques. Ou encore la joie à la perspective de retrouver le goût et l'odorat après seulement quelques jours de sevrage.

Depuis la parution du livre chez Hachette en février dernier, il a reçu de nombreux témoignages d'anciens fumeurs, preuve de l'efficacité de sa méthode. Mais attention aux fausses promesses, tempère la médecin tabacologue Marion Adler. "Ce qui est héroïque, selon elle, ce n'est pas d'arrêter seul, par son unique volonté. Ce qui est héroïque, c'est d'arrêter de fumer." Et là, tous les moyens sont bons : traitements de substitution, médicaments, cigarette électronique, hypnose, ou encore des livres comme celui de Géraud Guillet. Il faut tester, associer plusieurs méthodes et surtout ne pas hésiter à vous faire aider : en consultation ou auprès de votre pharmacien. Il y a aussi l'ecoaching de Tabac info service, pour avoir le soutien d'un professionnel ou d'un proche à toute heure de la journée.

Les résultats varient selon les personnes

Si certaines méthodes marchent sur des fumeurs et pas sur d'autres, c'est finalement parce que nous ne sommes pas égaux face à la dépendance à la nicotine.Tout dépend du nombre de récepteurs que nous avons dans le cerveau et de la rapidité avec laquelle ils vont se fermer quand vous allez arrêter de fumer.

Pour Géraud Guillet, l'envie de fumer est une illusion qui passe au bout de deux minutes en moyenne. C'est supportable pour certains. Mais chez d'autres, Marion Adler évoque une souffrance réelle, physique, psychique qui peut conduire à l'anxiété, la prise de poid, la dépression. Et ce n'est pas la faute de la personne, ni un manque de volonté de sa part. Les substituts nicotiniques permettent de soulager efficacement ces manques et ils sont maintenant totalement remboursés. Le livre de Géraud Guillet peut apporter un soutient supplémentaire. Le nombre de fumeurs a baissé de plus d'1,5 million en moins de deux ans en France, selon les derniers chiffres de Santé publique France. 

Vous êtes à nouveau en ligne