Prenez soin de vous. Créez votre micro-ferme

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, comment créer sa micro-ferme.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En 2017, 80% des projets d’installation en maraîchage bio visaient un modèle de micro-ferme. C’est ce qu’ont tenté il y a 15 ans Charles Hervé-Gruyer, son épouse Perrine et leurs quatre filles au Bec Hellouin en Normandie. “Un rêve de néo-ruraux, idéalistes et naïfs”, de l’aveu même de Charles Hervé-Gruyer. Mais qui à force de déterminations et d’expérimentations est devenu un modèle d’éco-culture de 20 hectares, un laboratoire à ciel ouvert pour les chercheurs et une référence internationale en matière de permaculture. Ils ont décidé de transmettre leur expérience dans un livre coffret de plus de mille pages, Vivre avec la Terre, chez Actes Sud.

L’éco-culture vise à reproduire les éco-systèmes naturels, en reprenant les pratiques millénaires des paysans du Nord et du Sud, mais aussi en agrégeant les dernières avancées scientifiques. Les résultats sont stupéfiants : une production exceptionnelle de légumes, sans engrais chimiques, des sols plus fertiles et le retour de la biodiversité, tout ça sur de petites parcelles cultivées à la main. Ça peut être dans un jardin (19 millions de Français en ont un), ou sur un balcon ou une terrasse en ville.

Définir son projet est primordial

Avant de mettre les mains dans la terre, l'important est de définir votre projet : retour à la terre avec reconversion professionnelle, ou volonté de renforcer son autonomie alimentaire avec un potager amateur. Il faut ensuite savoir comment la nature fonctionne et donc se former, d’où le livre, véritable manuel pratique pour les jardiniers et les maraîchers. Il existe aussi des stages (la ferme du Bec Hellouin a formé des milliers de personnes ces dernières années) et certaines formations professionnelles.

Oubliez le modèle du potager classique en rang avec des bandes de terre à nue. En éco-culture, on cultive des buttes de terre permanentes sur lesquelles on associe des végétaux de différentes hauteurs pour que tous captent les rayons du soleil. On dit qu'on étage les cultures.

Associer des plantes et légumes complémentaires

35 associations parfaites sont décrites dans le livre. En voici un exemple : au centre de la butte, des plans de tomates, et sur les côtés, des laitues, des radis, des épinards, et du basilic. Les plantes aromatiques permettent d'éloigner les nuisibles et de protéger des maladies. Cette association mélange différentes familles de légumes : racine, tige, feuille, qui n’ont donc les mêmes besoins nutritionnels. Elles sont complémentaires aussi dans le temps, puisque les récoltes ne se font pas au même moment. Au Bec Hellouin, Charles Hervé-Gruyer arrive à enchaîner huit cycles de culture en un an.

Il assure qu'avec deux heures de travail hebdomadaire, on peut cultiver un potager de 50m² en éco-culture et fournir en légumes une famille de quatre personnes.
Quatre fermes sur cinq dans le monde sont sur ce modèle de la micro-ferme avec une superficie inférieure à deux hectares.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne