Prenez soin de vous. Alimentation, sport, transports et écrans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, il faut véritablement prendre soin de soi.

Il faut véritablement prendre soin de soi. Selon le premier Observatoire de la prévention des risques lancé par l'association AXA Prévention, neuf Français sur dix cumulent des comportements à risques dans leur vie de tous les jours. Cette étude montre en effet que les quatre mille personnes interrogées par l’institut de sondage Elabe connaissent les risques, connaissent les comportements à adopter, mais que dans la majorité, elles ne suivent pas les recommandations. C'est particulièrement vrai dans le domaine de la santé. Vous qui ne faîtes pas les dépistages recommandés, restez assis toute la journée, ne faîtes pas de sport, ou ne mangez pas cinq fruits et légumes par jour.

Pour Catherine Chazal, secrétaire générale d'AXA Prévention, ce qui est préoccupant n'est pas tant de louper sa séance de sport une fois, mais de cumuler ces risques sur le long terme : "On le voit comme un écart de comportement, mais c’est le fait de cumuler les risques entre eux, qui fait qu’on risque de gros problèmes de santé, comme des risques de maladies cardio-vasculaires, des problèmes de poids ou du diabète". Vous ne pourrez même pas dire que vous ne saviez pas, puisque selon l'étude, vous êtes neuf sur dix à savoir qu’il faut manger cinq fruits et légumes par jour et 44% à savoir qu'il faut marcher 10 000 pas par jour (trente minutes d'activité modérée environ). C'est une moyenne, que vous pouvez lisser sur plusieurs jours si ça vous semble plus facile.

Il n’y a pas qu’en matière de santé que les Français cumulent les risques

C’est le cas aussi au volant, à la maison et devant les écrans. Là je parle hyper-connexion, puisque 34% des Français ne peuvent pas s'empêcher de regarder leur portable toutes les dix minutes. Un point d'alerte pour Catherine Chazal : "Quand on regarde son téléphone portable sur la route, ça veut dire qu’on le fait aussi sur la route au volant, ce qui augmente le risque d’accident. Et aussi que nos enfants nous voir faire. Et cette tendance à l’hyper-connexion commence à se retrouver aussi chez les enfants."

Selon l’étude d’Axa prévention, un quart des Français reconnaît avoir déjà confié une tablette à un enfant seul de moins de six ans ou laisser la télé régulièrement allumée dans la même pièce qu'un enfant. L'occasion de rappeler la règle du 3/6/9/12 du psychiatre Serge Tisseron. Pas d'écran avant 3 ans, pas de jeux vidéo avant 6, pas d'internet avant 9 ans et pas de réseaux sociaux avant 12 ans. Je vous rappelle que l'hyperconnexion peut entraîner des troubles du sommeil, du comportement, de la concentration, et un risque accru de burn out. Le pire sans doute, c’est que les Français ne semblent pas conscients d’avoir des comportements à risque. Ils sont même plutôt satisfaits d'eux pour les deux tiers. L'observatoire de la prévention des risques d'Axa a donc mis en ligne un test d'auto-évaluation. Cinq minutes pour vous rendre compte si vous devez changer des choses dans votre quotidien, mais je suis sûre que vous devez déjà le savoir !

Vous êtes à nouveau en ligne