Prenez soin de vous. Acceptez votre tristesse

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, être triste peut devenir positif.

Les jours raccourcissent. L'automne s'installe, et avec une certaine tristesse. Acceptez-là. Écoutez-là.  Et si elle avait quelque chose à vous dire ?
Pour Spinoza, la tristesse est l'un des deux sentiments fondamentaux avec la joie qui indiquent, telles deux boussoles, si nous sommes sur le bon chemin de vie.
Une tristesse profonde et récurrente peut donc être un signe, voire le déclic pour se poser cette question clé : est-ce que je veux réussir dans la vie? ou est-ce que je veux réussir ma vie?
Cette interrogation est au cœur du nouveau livre de Frédéric Lenoir, La sagesse expliquée à ceux qui la cherchent, aux éditions du Seuil. Très accessible, à lire dès l'adolescence, il s'agit à la fois d'un traité philosophique sur la notion de sagesse et d'un manuel pratique pour aller vers une vie qui a du sens.

Les plaisirs éphémères

Sous la forme d'une conversation avec un lecteur virtuel, Frédéric Lenoir aborde notamment les concepts de bonheur et de plaisir, ou comment faire des plaisirs éphémères, un bonheur qui dure, et ce indépendamment des événements extérieurs sur lesquels nous n'avons pas de prise. Cette maîtrise de son monde intérieur est selon lui un pas vers la sagesse, et il donne plusieurs conseils pour y parvenir :


- Apprendre à se connaître et prendre le temps de l'introspection.


- Essayer d'être présent à ce qu'on fait, présent aux autres, présent à soi, présent au monde. "Si vous vous promenez dans la nature et que vous pensez à votre feuille d'impôts qui n'est pas remplie, vous allez passer à côté de trésors de beauté, et la beauté nourrit votre âme, votre vie intérieure."


- Pratiquer des exercices de consentement et de lâcher prise.


Cette prise de distance sur les événements va vous permettre de mieux digérer vos émotions, quelles soient positives ou négatives! Il existe des techniques pour y parvenir. Frédéric Lenoir pratique la méditation depuis 35 ans : "Le fait de méditer cinq minutes tous les matins, ça met de la distance, on observe nos pensées, nos émotions. Et quand dans la journée, il y a une pensée parasite ou une émotion un peu brutale, ça laissera passer les choses plus facilement."

Orienter son esprit

Vous pouvez aussi prendre l'habitude tous les matins en vous levant de mettre une intention sur votre journée. De vous dire par exemple que vous allez profiter le plus possible des petits plaisirs du quotidien : votre café du matin, votre douche, le paysage en sortant de chez vous. Vivez pleinement ces moments ! Votre cerveau va se mettre à sécréter de la dopamine et de la sérotonine, des anti-dépresseurs naturels, mais uniquement si vous avez vécu ces moments en conscience.
Et puis le soir, faites le bilan de votre journée. Pas un bilan négatif. Attachez-vous plutôt au positif. "Remémorez-vous tous les moments heureux de la journée et remerciez la vie pour ça. Le fait de développer la gratitude rend heureux."
Et c'est ça la sagesse. C'est orienter son esprit pour ne plus subir la vie comme un automate, pour gagner en liberté intérieure. Comme un art de vivre dont Frédéric Lenoir donne les clés. 

Vous êtes à nouveau en ligne