Prenez soin de vous. Acceptez de vieillir !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, accepter de vieillir.

Acceptez de vieillir, ne vous accrochez pas à l'idée de rester jeune, car cette illusion mène à la souffrance. C'est le crédo de Perla Servan-Schreiber, cofondatrice du magazine Psychologies, auteur du livre Les promesses de l'âge, aux éditions Flammarion et toujours élégamment vêtue de blanc.

Dans ce livre, elle témoigne de sa propre expérience. Ou comment à 75 ans, elle vit la vieillesse comme un nouveau rendez-vous avec la vie. Elle évoque une expérience insolite, une aventure même. Elle se réjouit d'ailleurs de faire partie de cette première génération qui vit en meilleure santé plus longtemps. Mais regrette que la vieillesse continue d'être associée à la maladie.

Ne pas céder au jeunisme

Elle a eu un double cancer, du sein et de la peau il y a trois ans. Mais elle refuse de céder au jeunisme ambiant et à cette idéologie anti-âge véhiculée par les grandes marques de cosmétiques. Si elle a fait un lifting, ce n'était pas pour rester jeune, mais parce qu'avec l'âge, son sourire... s'attristait. Elle a gardé ses rides, et parce que se faire belle pour vieillir, ça optimise selon elle les chances que cela se passe bien ! Un message quasi militant que Perla Servan-Schreiber adresse particulièrement aux femmes qu'elle voudrait libérer non pas de la vieillesse, mais de la peur de vieillir. "Entrer dans cette vieillesse avec un sourire, en étant prête à accepter tout ce qui change : tout ce que l'on perd, mais surtout tout ce que l'on gagne."

Bien sûr, il y a des renoncements dans la vieillesse. Le plus catastrophique pour Perla Servan-Schreiber est de perdre la mémoire et d'oublier les films qu'elle vient de voir. Mais elle a choisi d'accepter cette réalité. Et de s'y adapter. Elle reste active, marche beaucoup, nage, cuisine. Et recherche la compagnie des jeunes pour continuer à apprendre et pour leur transmettre son expérience. Son message aujourd'hui : ne pas attendre 70 ans pour préparer sa vieillesse. Car selon elle, vieillir, c'est vivre, et savoir vieillir, c'est savoir vivre. Et la clé, c'est d'accepter cette réalité.

Vous êtes à nouveau en ligne