Polars d'été. "Mamie Luger" de Benoît Philippon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cet été, Gilbert Chevalier propose de revenir sur les meilleurs romans noirs, policiers, et thrillers français de l’année.

Benoit Philippon nous conseille What a Wonderful World, ce tube de Sam Cook, plongée dans la vie mouvementée de Mamie Luger. Benoît Philippon aime les héroïnes qui n'ont pas froid aux yeux. Celle du roman est centenaire, féministe à sa manière et surtout serial killeuse par obligation et ensuite par confort personnel.

Un tête à tête entre un flic et une centenaire

Il s'agit pour Berthe de se débarrasser de maris violents, mauvais amants ou encombrants. Le roman de Benoit Philippon est d'abord un tête à tête, une garde à vue entre cette centenaire hors norme et un flic plutôt débonnaire. Berthe a favorisé la fuite d'un jeune couple de délinquants et elle est donc en garde à vue face à cet inspecteur plutôt désarçonné par l'âge et l'aplomb de la centenaire.  Le flic va écouter la confession ahurissante de la vieille Berthe. La grand-mère, qui n'a plus grand chose à craindre du jugement de hommes, vide son sac et le récit de sa vie est un ode à la liberté et à l'amour ponctué de crimes, ceux de ses maris successsifs, toujours pour de bonnes raisons. 

Le drame n'est jamais loin

Si le ton est désinvolte et léger, le drame n’est jamais loin. Philippon a choisi l'humour noir pour nous parler de la vie troublée de sa centenaire qui ne se soumet jamais. Et la révolte de Berthe est absolument  jubilatoire. Mamie Luger nous parle du destin d'une femme qui a traversé le XXe siècle avec, comme beaucoup d'autres femmes, son lot de contraintes de violences conjugales, de viols ou d'humiliations. Sauf que Berthe a, elle, choisi de ne pas subir. Mamie Luger de Benoit Philippon est publié au Livre de Poche. Il vient également de sortir un nouveau roman au  printemps, Joueuse, chez Equinoxe. Un autre destin de femme hors-norme.     

Vous êtes à nouveau en ligne