Polars d'été. "Les Furtifs" d'Alain Damasio

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été, Gilbert Chevalier revient sur les meilleurs romans noirs, policiers et thrillers de l'année. Aujourd'hui, "Les Furtifs" d'Alain Damasio publié aux éditions La Volte.

Avec ce nouveau roman et en presque 700 pages, Alain Damasio nous raconte comment dans un futur proche, un militaire chasseur de Furtifs, des êtres vivants invisibles, recherche sa fille disparue.

Ce n'est évidemment pas un polar pur et dur, ni même un livre de pure science-fiction, ni un roman noir mais un peu de tout ça et même parfois un roman de guerre. Mais Les Furtifs, c'est surtout un roman politique qui entend dénoncer les dérives libérales et sécuritaires de nos sociétés. Un roman qui aurait pu être un essai.

Le roman supérieur à l'essai

"J'ai eu l'enjeu plusieurs fois, c'est-à-dire à la fois sur La Zone du dehors, mon premier livre et sur celui-là, effectivement, ça pourrait tenir dans un court essai", confirme Alain Damasio. "Mais malgré tout, la littérature a une ampleur qui permet de toucher aux affects, de toucher les mécanismes d'identification aux personnages et donc d'empathie qui sont pour moi très importants", poursuit-il.

Le roman me permet d'exprimer toute la palette de tout ce que j'ai envie de faire passer

Alain Damasio

à franceinfo

L'écrivain ajoute : "Ce format suscite aussi une émotion très grande et longue. C'est le propre du roman et c'est la grandeur du roman de pouvoir autoriser ça. Ça reste l'art le plus complet, pour moi le plus intégral et le plus libre surtout."

Militant et engagé

Avec deux romans seulement avant celui-ci, Alain Damasio est devenue une référence pour les lecteurs de science-fiction. Ces romans sont aussi très inventifs dans la forme. L'univers qu'il crée est très sophistiqué. Un travail également sur le style, sur la sonorité des mots, la ponctuation, voire la typographie. En tout cas, sa réputation ne fait qu'augmenter avec les années et le bouche-à-oreille.

Alain Damasio est autant écrivain pour les fans de SF qu'écrivain engagé et militant : "C'est vrai que j'assume très bien le qualificatif écrivain de science-fiction, à condition d'entendre que science veut dire science humaine, ce que les Américains appellent de la Soft science-fiction, très imprégnée de philosophie, de sociologie, d'anthropologie, de psychologie."

L'auteur souhaite atteindre un but : "Mon objectif numéro un, dans le genre sur lequel je travaille, c'est de montrer comment la technologie révolutionne le rapport qu'on entretient avec le monde, avec les autres, avec soi-même. Après, écrivain engagé, je trouve ça important de dire qu'on n'est pas un artiste suspendu sur une tour, on est traversé par les enjeux de l'époque et on les restitue dans nos livres, donc ça me paraît important."

Alain Damasio a construit en trois livres maintenant un univers très singulier. Quinze ans après La Horde du Contrevent et vingt ans après La Zone du dehors, voici donc Les Furtifs, passionnant et politique.

Vous êtes à nouveau en ligne