Polars d'été. "Le Bal des débris" de Thierry Jonquet

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cet été, Gilbert Chevalier propose de revenir sur les meilleurs romans noirs, policiers, et thrillers français de l’année.

Les paroles de cette chanson de 1979 de Pierre Perret, L'hôpital, conviennent parfaitement pour accompagner la lecture du roman de Thierry Jonquet, Le Bal des débris, Même si la tonalité du roman n'est pas vraiment dans le registre de la tendresse de Pierre Perret. Vous l'avez compris ce roman de 1984, l'un des premiers de Thierry Jonquet, nous plonge dans l'univers de l'hôpital avec toute la rage et l'humour dont était capable l'auteur. 
 
Le Bal des débris, c'est l'histoire de Frédo dont le métier est de pousser des chariots dans un hôpital pour vieux. Lui aurait préféré être gangster. Sa rencontre avec un certain Lepointre va précipiter son destin. Lepointre est un vieux pas vraiment comme les autres, expert en combines et truand indécrottable. Quand une riche pensionnaire vient échouer à l’hopital, il se met en tête de lui voler ses bijoux. Ce roman pure comédie policière est étonnant par la férocité de la description du sort réservé aux personnes ageés, il y déjà plus de 35 ans. 

Une satire de la vie en hôpital


Thierry Jonquet dresse des portraits peu flatteurs des personnels soignants et particulièrement des médecins. La vie dans cet hôpital est sous la plume acide de Jonquet une vie faite d'activités et de règlements absurdes. Mais le roman nous accroche aussi par le suspense savamment entretenu tout le long du livre sur le thème : Fredo et Lepointre vont-ils réussir à sortir les bijoux de l'hôpital ?
 
Apparemment, Jonquet s'est beaucoup amusé avec cette histoire. Thierry Jonquet est mort il y a une dizaine d'années. Tous ses romans mêlent les faits-divers et la satire politique et sociale. Il a en publié une quinzaine dont une bonne partie disponibles aux éditions Points Poche.

Vous êtes à nouveau en ligne