Polars d'été. "La position du tireur couché" de Jean-Patrick Manchette

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cet été, Gilbert Chevalier propose de revenir sur les meilleurs romans noirs, policiers, et thrillers français de l’année.

Jean-Patrick Manchette était un grand amateur de jazz. C'est ainsi que l'une des actions de son roman est rythmée par cet enregistrement de Dizzy Gillespie et son grand orchestre au festival de Newport en 1957. Dizzy Blues, morceau survolté dont les riffs agressifs de la section trompette servent au personnage du roman à masquer le bruit d'une fenêtre qu'il brise.


Ce personnage, c'est Martin Terrier, tueur à gage redoutable qui a décidé de prendre sa retraite. Martin Terrier est né pauvre, complexé, issu d'une famille qu'il n'aime pas, et il s'est promis de faire fortune avant d'arrêter ses activités d'assassin, de rentrer ensuite dans sa ville natale pour récupérer la femme qu'il a toujours aimée. Beau rêve romantique qui va tourner au vinaigre. La compagnie qui l'emploie ne l'entend pas de cette oreille. on ne prend pas sa retraite de tueur à gages comme de n'importe quel travail. Voilà pour la trame d'un livre surprenant qui a tous les attributs du polar classique avec de l'action, un tueur à gages sans états d'âme, des personnages violents ou sadiques, des armes sophistiquées comme aimaient les décrire Manchette, et des officines secrètes.

Martin Terrier : un tueur à l'ancienne

Le roman surprend surtout par la dimension psychologique très particulière de ce Martin Terrier dont on taira le sort final, très étonnant pour ne pas gâcher le plaisir du lecteur. Jean-Patrick Manchette s'amuse beaucoup avec son parfait tueur à l’ancienne qu'il fait complètement dérailler. Terrier est au début du roman une machine à tuer implacable avant de révéler ses failles, toutes ses failles.

Le roman a été publié en 1982, c'est le dernier de Jean-Patrick Manchette. Même Pour beaucoup, La  position du tireur couché marque la fin des illusions politiques de l'auteur. Jean-Patrick Manchette a été l'origine d'un virage important dans le roman noir français. Virage teinté de politique à l'extreme gauche et très critique du monde qui l'entourait. On retrouve pourtant  les thèmes favoris de Manchette : le rôle des États et des officines secrètes, le racisme, le machisme. Sur ce terrain nous offre un personnage féminin étonnant de liberté. La  position du tireur couché est considéré comme un polar culte. Il a été adapté en BD et au cinéma. Il vient donc d'être réédité en poche chez Folio.

La série noire vient elle de ressortir au début de l'été L'affaire N'Gustro, le premier roman de Jean-Patrick Manchette, à l'occasion du 25e anniversaire de sa mort.

Vous êtes à nouveau en ligne